Sisco T11, les fauves sont lâchés

Il est de retour, avec la fougue qu’on lui connait, prêt à tout pour retrouver sa très chère Manon. Il va y mettre le prix et est même revenu à ses premières amours, le service de protection des personnalités et du président. Donnant-donnant, Sisco va faire le ménage comme nous le confiait Thomas Legrain dans sa récente interview. Un tome 11, Belgian Rhapsody, dont ligneclaire va publier le preview, pour ouvrir un dernier dytique qui va clôturer les aventures de Sisco en surfant sur intrigues d’état, coups tordus politiques et flingues en chaleur. Efficace scénaristiquement par Benec, encore plus nerveux et accompli graphiquement par Legrain, Sisco est arrivée à une maturité qui fait qu’on a des regrets de le voir (provisoirement ?) prendre sa retraite.

Sisco Petit arrangement entre amis, un ministre de la République qui a en croqué avec les Russes pour des frégates construites en France, sale affaire qui refait surface et ennuie le Président, un trafic de diamants contre des armes lourdes en Afrique où est détenue Manon cible d’une opération des Forces Spéciales pour récupérer des otages à laquelle participe Sisco, les dés sont jetés et vont rouler dans tous les sens pour ne faire bientôt qu’un. On risque de perdre facilement les documents compromettants du ministre car les Russes aimeraient les récupérer. Sisco et Smiley ont pour mission de les mettre à l’abri en Belgique. Où Manon va croiser leur route, devenue une mule diamantifère. Va y avoir du cadavre au menu et Sisco ne fera pas dans le détail sauf que ses adversaires non plus.

Du très bon thriller, polar, comme on veut, un des meilleurs du genre en BD. Du brutal sans états d’âme, Sisco de toute façon n’en a jamais eu. Thomas Legrain l’a totalement en main, l’a fait évoluer au plus fin, avec pour fil rouge son histoire d’amour avec Manon. Mais on est jamais à l’abri de surprises diverses avec le duo Benec-Legrain. De superbes doubles pages muettes qui bousculent l’action, ce tome 11 relance mine de rien le débat et finira sûrement en apothéose avec le 12.

Sisco, Tome 11, Belgian Rhapsody, Le Lombard, 12,45 €

Belgian Rhapsody