Archives : Thomas Legrain et les débuts de Sisco

Avec Benec au scénario, Thomas Legrain a donné vie à un héros de polar atypique au Lombard. Sisco est garde du corps du Président de la République française, fait partie du service de protection de la Présidence mais sert aussi de « nettoyeur  » si besoin. Ce sera sa fonction au moins dans les premiers albums très noirs mais qui ont donné une vraie autonomie et succès à la série. On en arrivera rapidement à une dizaine sous forme de diptyques et Sisco va se mettre à son compte puis réintégrer le service. Il reste deux albums avant que Sisco ne prenne sa retraite. Le onzième, Belgian Rapsody, sortira en post-confinement. Dès le début Benec et Legrain, qui est passé entre-temps aux SAS avec The Regiment, en avaient décidé ainsi. Retour sur les débuts de Sisco avec des archives retrouvées d’articles parus dans Midi Libre. Jean-Laurent TRUC

Thomas Legrain
Thomas Legrain. JLT ®

Sisco tueur D’État

Affaires d’état, tueur à gages de la République, Legrain et Benec tracent les débuts d’une nouvelle série qui fait froid dans le dos. Le héros, Sisco, est le bras armé de la Présidence française. Un conseiller parle trop et veut témoigner. A Sisco de remédier à ce problème. Sauf qu’une journaliste est témoin et que Sisco met ses commanditaires officieux dans l’embarras. Absence totale de morale pour Sisco qui est un nettoyeur sans états d’âme. Legrain et Benec ne font pas dans la dentelle. On est pris aux tripes par la nervosité de leur histoire violente et sans retenue. Un thriller efficace et très noir.

Sisco, Tome 1, Ne tirez que sur ordre !, Le Lombard, 12,45 €

Sisco un héros pas vraiment sympa

On a pu découvrir Legrain dessinateur de Sisco, polar choc, dont le premier album de la série vient de sortir. « C’est l’histoire d’un service d’État qui doit tout faire pour protéger la présidence. Et on a voulu avec le scénariste Benec, dont ce sont les premiers pas, montrer qu’après tout, la France pouvait aussi être le cadre d’une fiction efficace, à l’américaine » ajoute Legrain. Car Sisco, garde du corps et membre de la sécurité de l’Élysée, emploie les grands moyens et « efface » un témoin gênant pour le président, sur ordres et sans états d’âme. Sauf que quelqu’un l’a vu et veut tout raconter à la presse. « On est dans Dexter ou The Shield », poursuit Legrain. « Difficile d’éprouver de la sympathie pour Sisco. Il faut une pointe d’humour décalé et un bon équilibre entre tous les ingrédients ». Un polar au dosage parfait.

Dédicace de Thomas Legrain

Sisco un favori

Enfin un favori parmi la production de polars en BD qui s’accumulent chez la plupart des éditeurs. Le tome 2 de Sisco de Legrain et Benec, Faites-la taire vient de sortir. Tout un programme dans la lignée de la série. Encore meilleur que le premier tome, ce thriller montre comment un président de la République se sert des services spéciaux pour éliminer ses adversaires. Et son héros ne fait pas dans la dentelle. Le rythme est parfait, le dessin de Legrain ne fait que progresser.

Sisco, Tome 2, Faites-la taire !, Le Lombard, 12,45 €

Sisco le barbouze de la République

Le risque dans les séries, c’est que les suites ne soient pas toujours à la hauteur. Dans le cas de Sisco avec l’excellent dessin réaliste et toujours en progrès de Legrain, le scénario carré de Benec, rien de tel. Ce troisième album, Gin-Fizz, met en scène la fille du président, Julie, dont Sisco doit assurer la protection. Encore une fois le barbouze un brin tueur met son nez dans les affaires des puissants et prend l’initiative. Julie n’est pas une sainte. Sisco pas un saint. Le duo est excellent. Un thriller haletant sur fond de politique pas si fiction que ça.

Sisco, Tome 3, Gin-fizz, Le Lombard, 12,45 €