Section Infini, les Pirates du temps

Section infini est une nouvelle série qui tranche par son dessin, l’utilisation de teintes pastel, d’un trait qui souligne un choix très particulier de détails du visage entre autres. C’est Greg Tocchini qui dessine, un habitué des comics, et Laurent Queyssi pour le scénario de cette histoire où tout commence par la découverte d’un arbre gelé en plein soleil printanier.

Section Infini Un phénomène inexpliqué en 1908, la mort de l’épouse de Pierre Charlet qui s’intéresse à de curieux phénomènes, la section Infini qui va chercher à expliquer et prévenir ces évènements, on passe ensuite de nos jours où ils se répètent. Edgar, un chercheur géologue et physicien, se retrouve confronté à un arbre congelé au Bois de Boulogne mais cette fois il y a aussi de curieuses créatures avec lui. Des tireurs sauvent Edgar qui vont lui révéler ce qu’est la section Infini et qui est Anne Sorin qui poursuit le combat de son grand-père Pierre Charlet. Voyage dans le passé, des Pirates, la guerre est ouverte et l’album se termine par une galerie de portraits des agents d’Infini.

Un scénario séduisant, comme le dessin qui demande quand même quelques retouches parfois, cette Section Infini doit garder le cap pour ne pas le perdre dans les albums suivants. Un mélange astucieux d’action et de science-fiction à confirmer.

Section Infini, Tome 1, Perdu dans le temps, Le Lombard, 13,99 €

Perdu dans le temps