Sang de Sein, huis-clos maritime mortel

Machiavel s’invite chez Agatha Christie. Un phare et non des moindres, Ar-Men mis en vedette aussi récemment par Emmanuel Lepage, va être le huis-clos d’une aventure policière dont les rebondissements sont fignolés par Patrick Weber et dessinés par Nicoby, duo auquel on doit Belle-Île en père. Un auteur à succès rassemble une poignée de spécialistes sur le phare pour écrire ce qui doit être le polar du siècle. Sauf que rien ne va se passer comme prévu et que les cadavres comme dans Les Dix Petits Nègres, référence évoquée, ne vont pas faire que de la figuration. Une vraie idée ce récit bien mené, surprenant et moralement indéfendable comme tout polar qui fonctionne.

Sang de SeinBrieg Mahé accumule les succès littéraires. Il obtient l’autorisation du ministère grâce à la charmante Madame Sanchez de pouvoir passer avec quelques invités deux jours sur le phare d’Ar-Men. Objectif mettre en commun les connaissances et les talents d’une réalisatrice de cinéma, d’un biographe d’Agatha Christie, d’un auteur de polar et d’un Hercule Poirot flic à la retraite. Le tout sous sa houlette pour écrire le polar au meurtre parfait. Avec eux Yann le Mennec ancien gardien de phare. Il sera impossible de joindre le continent. Déposés par hélicoptère malgré la méfiance de certains mais que 10 000 euros comme salaire de deux jours attirent, les six personnages en quête de polar vont vers un destin qui n’est pas rose. Brieg leur raconte quelques anecdotes dont le phare a été le héros. La mort règne en silence autour de l’île. Ils ont trois jours et deux nuits pour écrire leur texte mais Brieg disparaît soudainement.

Comme pour tout polar où chaque fait et indice a son importance, moins on en dit mieux le lecteur se porte. Le suspense est serré à mort, le mot est juste. Fausses pistes, dérapages, coups de théâtre, Weber a su faire monter la pression et trouver la bonne recette. Pas simple les huis clos mais le phare est aussi en fait un des personnages de cette intrigue machiavélique comme dans Ni Terre ni Mer. Tout fonctionne bien mais quel est finalement le vrai coupable ? Mystère.

Sang de Sein, Vents d’Ouest, 18,50 €

Sang de Sein