Warship Jolly Roger T2, guerre totale

Ils sont en fuite à bord du Jolly Roger, une poignée de pirates de l’espace persécutés par le pouvoir en cette année 3853. Ils se sont enfuis d’un pénitencier mais leur vaisseau à des problèmes de carburant. Problème à bord d’autant qu’on les attend au tournant. Sylvain Runberg, après Millenium et Infiltrés, change de style et affirme sa capacité à aussi créer des récits de science fiction efficaces. Miki Montlló a un dessin qui montre ses penchants et ses origines de dessinateur pour l’animation et le jeu vidéo.

Warship Jolly RogerMunro est un ancien dignitaire accusé de crimes de guerre. Alisa a une mère un brin tarée qui dirige la base où ils pourraient faire le plein. Treize a des pouvoirs dont la télépathie. Enfin Kowalski est le dur à cuire de la bande. Alisa va accepter de se rendre à sa mère mais le fils de Munro Pedro a été volontairement empoisonné pour obliger son père à revenir sur Terre. Le plan d’Élisa et de Munro a du plomb dans l’aile. Dérapages immédiats et trahisons à la clé, Treize s’enfuit dans la jungle et découvre une curieuse tribu de télépathes qui vont l’aider. Mais au final Munro a tout prévu.

Une aventure hors normes qui ne renie pas les classiques du genre, très cadrée avec des personnages emblématiques. Treize et sa chouette rasoir fait le poids. Miki Montlló primé à Barcelone cette année signe ce western spatial avec le bon, la brute et le truand version 3583. Beaucoup d’envergure dans les grands plans de combats ou de jungle. Le tome 2 est dur, sans concession pour ces héros perdus qui payent cher leur désir d’indépendance et de revanche. Pas de répit et une guerre totale pour les prochains épisodes.

Warship Jolly Roger, Tome 2, Déflagrations, Dargaud, 13,99 €

Déflagrations