A Short Story, qui était vraiment le Dahlia Noir ?

C’est l’un des albums les plus atypiques et créatifs de cette rentrée. On parlera d’enquête graphique, de mélange bien dosé de BD en courts épisodes et de fiches techniques en alternance sur les faits. La mort horrible d’Elizabeth Short surnommée le Dahlia Noir, jeune starlette qui avait cru trouver la gloire facilement à Los Angeles n’est que la conclusion de cet album signé par Run et Florent Maudoux. Une production bien sûr de l’excellent label 619 qui met en relief la vie, les origines d’Elizabeth dans un environnement sans pitié tout en l’illustrant avec précision, objectivité comme un dossier digne de la série Cold Case.

A Short Story

La véritable histoire du Dahlia Noir pseudonyme de la jeune Short est une saga épique à une des époques les plus tourmentées des USA, la seconde guerre mondiale et sa suite. Elisabeth est une petite provinciale du sud de Boston. Rapidement après le crack de 1929 la famille Short connait des problèmes et la jeune fille part en Floride pour soigner son asthme. Elle partira ensuite rejoindre son père à Los Angeles. 1942 les USA sont en guerre et la côte ouest en effervescence. Mineure elle commence ses écarts, repart à Miami. Elle sera amoureuse de plusieurs officiers dont un pilote mais rappelés sur le front. Californie encore en 1946, des féministes et tout s’enchaine.

Une petite fille en mal d’amour, éblouie par les feux de L.A., une rose tatouée sur la cuisse, perdue à Hollywood, Elisabeth sera une proie facile comme le montre ce journal de route illustrée, pointilleux qui décortique le cas du Dahlia Noir sur des bases officielles. Elle a fait un rêve qui va se transformer en cauchemar, ira aussi à San Diego, tombera sur des requins, vamp maladroite au coeur d’artichaut sans défense. La suite c’est un crime sans coupable. Les textes rebondissent sur les planches de Maudoux au trait très relevé, riche et vivant. Il y aura aussi un trou dans son emploi du temps. Qui a défiguré et coupé en deux le Dahlia Noir ? Brian de Palma a réalisé le film qui raconte ce meurtre et ce parcours hors norme d’une gentille fille morte sans même sûrement savoir pourquoi. Un album qui fait vraiment la différence, une enquête de référence sur ce cas toujours sans meurtrier et donne une liste exhaustive, documentée des potentiels suspects ainsi qu’à la fin des fac-similés des journaux de l’époque.

A Short Story, La véritable histoire du Dahlia Noir, Label 619, 19,90 €

4.7/5 - (4 votes)