Philéas, nouvelle maison d’édition où le roman s’associe à la BD

Une naissance à saluer, et d’autant plus heureuse qu’il s’agit d’une nouvelle maison d’édition de BD. Philéas est le bébé de l’association de deux éditeurs, Edi8 (groupe Editis) et Jungle. Elle a été présentée à Paris par Michèle Benbunan (directrice d’Editis), Vincent Barbare (Edi8) et Moïse Kissous (Jungle). De la BD finalement qui sera très littéraire puisque largement basée sur des adaptations de romans, un genre pas nouveau, mais qui avec Philéas s’offre au générique, entre autres, deux des plus célèbres auteurs de best-sellers français, Michel Bussi et Marc Levy. Et, obligé pour un Philéas, de faire aussi un tour du monde des thrillers signés par les meilleurs auteurs comme R.J. Ellory. A voir comment Philéas va s’imposer, trouver son lectorat dans le contexte actuel compliqué que l’on sait avoir été scruté de près par ses fondateurs qui s’appuient toutefois sur la puissance d’Editis. 

Éditions Philéas

Qui dit romans dit aussi tout le panel des genres, du polar au Thriller, à la SF, à l’historique. Ce qui pourtant n’empêchera pas Philéas, Vincent Barbane l’a précisé, de « s’approprier aussi des univers en dehors du roman, d’autres créations où l’émotion et le plaisir graphique seront de mise ». « De la passion guidée par un vent de liberté », a ajouté Moïse Kissous. On va donc aller puiser dans le catalogue du groupe Editis, qui réunit des poids lourds du genre comme Robert Laffont, Plon, Sonatine, Pocket, Fleuve Noir, Presses de la Cité, Héloïse d’Ormesson, les Escales, XO ou Julliard.

Gravé dans le sable C’est Michel Bussi avec Gravé dans le sable qui ouvre le bal. Ce sera le premier titre publié en octobre 2020 avec Cédric Fernandez au dessin et Jérôme Derache au scénario. On se souvient du succès des Nymphéas Noirs de Bussi adapté en BD par Cassegrain et Duval. Cette fois, tout va se passer sur les plages du 6 juin 44. Quand on s’appelle Lucky, qu’on a la chance du diable, alors peut-être la mort n’est-elle qu’un défi. Ils étaient cent quatre-vingt-huit soldats sur sa péniche à débarquer en Normandie en ce jour de juin 1944. Et la veille, Lucky a misé sa vie contre une hypothétique fortune. Le premier roman de Bussi.

Franck Thilliez enchaîne avec Le Syndrôme [E] en deux tomes. On retrouve le désormais incontournable Sylvain Runberg à l’adaptation (il en signera d’autres) et le très efficace Luc Brahy au dessin pour un polar. Toucher des lecteurs qui pour autant non pas lu les romans est un des objectifs de Philéas. Ratisser large donc avec deux tires au total pour 2020.

Le Syndrôme [E] Philéas passe à la vitesse supérieure en 2021 avec sept titres afin de mieux les accompagner tout au long de l’année. Marc Lévy (présent depuis New York en visioconférence) rentre dans l’arène accompagné par Runberg, toujours, sur une idée de Lévy, L’Agence des Invisibles, co-scénarisé à deux mains, Espé au dessin. Une agence très spéciale qui se penche sur des disparus volontaires ou pas dans des conflits, une population oubliée et trois tomes prévus. Les Déracinés d’après le roman de Catherine Bardon sera signé par Winoc. L’Autobiographie d’une courgette de Gilles Paris sera adapté par Ingrid Chabbert et Camille K. Jean-David Morvan sera aussi de la fête avec Les Aventures de Victor Legris d’après Izner, une belle série de polars début XXe.

Et en 2022 Christian De Metter (Au revoir là-haut) sera au générique avec La Nuit des temps de Barjavel. On termine par Seul le silence de R.J. Ellory par Fabrice Colin et Richard Guérineau, Glacé de Bernard Minier par Philippe Thirault et Mig. Un programme qui annonce quelques belles pépites.

Un commentaire

  1. Gravier Françoise

    Mille merci de cette bonne nouvelle pour les dessinateurs qui aiment mettre en scène des textes littéraires ! 🙂
    Et de continuer à nous informer de ces heureuses nouveautés, vous faites du bel ouvrage !

Donnez votre avis !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*