Sérum, la vérité arme fatale

La vérité, rien que la vérité, toute la vérité. Et si un jour l’être humain n’avait plus le choix ? Dans un futur très proche cela pourrait bien être le cas : condamné à ne pas mentir, même pas un petit peu. Sérum est une vision assez cauchemardesque de ce que pourrait générer un pouvoir politique extrémiste. La vérité en arme de contrôle, il a dit la vérité il doit être exécuté comme chantait Guy Béart. Cyril Pedrosa signe un scénario qui effraye car possible. Serment quotidien de fidélité à l’état, Maréchal nous voila. Ce qui n’empêche pas que même avec la vérité on puisse prendre des libertés où que ce soit une arme à double tranchant. Nicolas Gaignard a un dessin affirmé qui rend cette anticipation politique encore plus prenante. 

SérumKader vérifie des éoliennes et prend un sérum qui l’empêche de mentir. Il vit seul dans un studio et a une fiancée virtuelle. L’eau est rationnée et la présidente des Français jure de dire la vérité. Une police politique chasse les trafiquants, les réfractaires à l’ordre établi par le régime. Des zones ont été mise en place et il faut des laissez-passer, ne jamais être en retard. Il voit Lucy sa fille et sa femme mais sous surveillance. Kader est sous zanédrine, la drogue de la vérité. Il a un nouveau patron avec lequel il ne veut pas sympathiser. Sur une éolienne il a signalé un curieux message, ARV. Un incident grave est survenu dans une usine. Un mouvement de résistance français est allé se réfugier à Berlin. La police recherche ses sympathisants. Kader est un ancien membre d’un cabinet ministériel d’avant les purges. Il est surveillé. ARV serait-il le sigle du mouvement de résistance ?

Qui est vraiment Kader ? A quel jeu joue-t-il ? L’intrigue monte en puissance lentement. Les pistes sont brouillées par Pedrosa. Manipulations, clin d’œil la France libre à Berlin, on est surpris tout en sachant que personne n’est gentil en politique quel que soit le bord, rassembleurs compris. A méditer ce Sérum, belle partie de poker menteur c’est le cas de le dire.

Sérum, Delcourt, 18,95 €

Sérum