La Révolution Russe, Jules Bonnot rebat les cartes

Une compilation du diptyque “Septembre Rouge – Octobre Noir” dans la collection Jour J sous le titre La Révolution russe, c’est une sortie qui mérite qu’on s’y penche. Une uchronie bien sûr signée Duval et Pécau sur un dessin de Calvez qui peaufine le trait en y apportant en plus un réalisme indispensable. Bonnot Jules, Clemenceau, Blondin commissaire des Brigades du Tigre, les “boches” sont à Paris. La France a perdu la guerre de 14 battue à la bataille de la Marne. Enfin presque, elle résiste avec son empire et Alger est la capitale. Ce qui aurait pu arriver en Juin 40 transposé pour la première guerre. Clemenceau-De Gaulle même combat. Et Bonnot là dedans ? On se rassure il va avoir du boulot côté Russie. Intéressant même si on se demande comment à l’époque encore du cheval l’Allemagne aurait pu envahir toute la France. Ne boudons pas le plaisir de se plonger dans une aventure feuilletonesque qui déménage bien et prend le lecteur aux tripes.

La Révolution Russe1917, Jules Bonnot qu’on croyait mort est enfermé au Château d’If. A Alger où le gouvernement français s’est réfugié, Clemenceau s’inquiète d’une paix possible entre la Russie et l’Allemagne. Il convoque son fidèle commissaire Blondin ancien chef des Brigades du Tigre. Sa future mission, assassiner le Tsar Nicolas II. Enfin aider celui qui le fera, Jules Bonnot que Blondin va faire évader. Revenus à Alger les deux hommes subissent les pressions morales de Clemenceau. Bonnot n’a pas le choix et à bord d’un hydravion piloté par Fonck passent en Suisse malgré une attaque du célèbre Baron Rouge en embuscade. Un coup à donner à Bonnot des envies de pilotage. En Suisse Bonnot et Blondin  échappent de peu à un piège et la confiance ne règne pas entre les deux hommes. En Russie Staline est un terroriste recherché et sans pitié.

Les grands noms se croisent dans des destins qui vont se rejoindre mais dans des conditions éloignées, encore que, de la grande Histoire. Lénine, Trotski, le Kaiser, Raspoutine, que va-il se passer et Blondin mènera-t-il à bien sa mission ? Un bon suspense bien entretenu par une montée en puissance de l’action. Un scénario ingénieux avec un clin d’œil à Corto Maltese, on va aller de surprise en surprise. Un vrai bouquet final et un dossier historique solide en entrée.

Jour J Édition Spéciale, La Révolution Russe, Delcourt, 20 €

La Révolution Russe