Révolutions à Poitiers en 1356, le royaume de France a failli succomber

Les grands moment de l’Histoire de France, les incontournables qui ont mis en place le pays dans lequel nous vivons même si il faut remonter les siècles, c’est la base de la nouvelle série de Soleil, Révolutions. Le troisième tome a pour repère 1356, la bataille de Poitiers. Les Anglais, perfide Albion, a flanqué une vrai dérouillée au roi de France qui en plus est fait prisonnier. La France est à prendre. Seul le dauphin peut essayer de reconquérir le pouvoir. Une fresque historique sous la tutelle d’un mercenaire qui va se retrouver mêlé aux manigances du moment. Jean-Pierre Pécau a scénarisé la série. On connait sa passion pour la grande Histoire et son talent de synthétiseur. Au dessin Manny Clark et Adriano Vincente. L’illustration de couverture a un petit air de Jean Piat dans Les Rois Maudits de Druon adaptés à la TV.

Révolutions, quand l'histoire de France a basculé Toute la garde royale est restée sur le champ de bataille à Poitiers. Jean II a été fait prisonnier et son fils s’est enfui pour tenter de sauver le royaume. Une compagnie de mercenaire a été décimée par les archers gallois. Il ne reste plus que leur chef, Conan de Nesle, un breton qui va tenter de régler ses comptes et retrouver un maître. Au passage il récupère un soldat qui fait route avec lui. Il vaut mieux être deux car les hommes de Jacques Bonhomme parcourent la campagne et mettent à mal le royaume (NDLR pour ceux qui veulent en savoir plus il faut relire le Piège Diabolique de Jacobs). Attaqué le duo ne doit son salut qu’à la troupe d’un prince français. Conan est embauché pour rejoindre les hommes de Navarre à Paris. Mais le dauphin n’est pas le maître à Paris. C’est Étienne Marcel qui dirige, prévôt des Marchands et avide d’une sorte d’indépendance pour la ville.

Conan va être le fil rouge de cette reprise en mains de la France par le dauphin Charles. Ambiance glauque dans un Moyen Âge entre Jacqueries, peste noire, famine et pouvoir en berne. Avec en sous-main les débuts de la médecine pratiquée par des apothicaires juifs. Les complots vont se mettre en place et Conan aura en plus des meurtres à résoudre si tant est qu’il ne soit pas le coupable. Un peu expédié tout ça, il y va sec le Conan, et difficile à croire sur le fond mais on a au moins le récit et le rappel d’un fait historique oublié en forme de roman de cape et d’épée.

Révolutions, quand l’histoire de France a basculé, Tome 3, 1356, Soleil, 14,95 €

1356