Suicide Squad, les archives dévoilées

Vous voulez tout savoir sur Suicide Squad, d’où ils viennent, qui sont-ils ? Cela tombe bien parce que leurs archives viennent de sortir. Suicide Squad, ce sont des super-héros méchants et sortis de prison où ils croupissaient pour des crimes odieux. La série a vu le jour à la fin des années soixante. En revenant sur leurs débuts on retrouve des comics vintage qui ont toujours du souffle avec des personnages certes hors normes et pas clairs mais dont les faiblesses les rendent plus proches de leurs lecteurs. John Ostrander et Luke McDonnell sont les parents des ces héros mauvais genre.

Les Archives de la Suicide SquadL’Enchanteresse, Deadshot tueur à gages, Captain Boomerang, Vixen aux dons animaux, Le Tigre de Bronze piégé par Batman, tout ce joyeux petit monde a pour mission de sauver l’humanité. C’est Ronald Reagan, dans son bureau ovale qui va valider le bébé et découvrir les origines secrètes du Suicide Squad dont les missions sont théoriquement sans retour. Pendant la seconde guerre mondiale on a formé une compagnie des soldats les plus tarés pour des actions secrètes qui se sont prolongées pendant la guerre de Corée. Des machines qui peuvent détruire l’Amérique, des extra-terrestres, des dinosaures, le yéti, il se sont enrichis de protagonistes divers et ont eu tout ce que l’imagination de leurs auteurs a pu créer comme ennemis. Sans oublier les super-héros purs et durs qui vont croiser leur route.

On voit particulièrement bien dans ce superbe recueil l’évolution graphique de la série. Une vingtaine d’aventures sont rassemblées dans ce tome 1 de plus de cinq cents pages postfacé par Robert Greenberger. Un film tiré de la série est sorti en août. Suicide Squad fait la part belle à la face noire des méchants super-héros, un phénomène qui n’est apparu que tardivement pour les gentils. On prend un vrai plaisir avec ce flash-back et à leurs actions rocambolesques ponctuées par leurs états d’âme ou leurs remords.

Les Archives de la Suicide Squad, T1, Urban Comics, 35 €