Le Tour de France tome 2, petits et grands champions

C’est l’un des plus grands évènements sportifs de l’hexagone avec désormais des échappées européennes. Chaque année le Tour de France déroule sa boucle et rassemble des fans inconditionnels de vélo mais aussi tout un public d’amateurs, de curieux qui viennent aussi bien par curiosité pour l’ambiance, que pour saluer l’abnégation des coureurs, leur talent et leur courage. Avec ce tome 2, on découvre les petites histoires de la grande histoire du Tour. Les noms se bousculent Bobet, Coppi, Magne, Poulidor, Le Breton, Anquetil, Merckx. La légende du Tour c’est eux et ils en ont vu de toutes les couleurs.

Le Tour de FranceEn 1949 bien qu’adversaires Coppi et Bartali se serrent les coudes capables de s’aider, de se prêter une roue, s’offrir un bidon. Un côté chevaleresque comme aussi le sauvetage acrobatique de Van Est qui est tombé dans un ravin de 70 mètres. On ira le chercher avec une corde confectionnée avec les boyaux de secours. Un filou Robic qui pour descendre plus vite bourre ses bidons de morceaux de plomb. Le Tourmalet en roue libre mais une première place à l’étape. L’accident de Roger Rivière, et les Frères Jacques qui chantent le peloton ou Le Blaireau qui mord tout ceux qui cherchent à le doubler, un grand Hinault, il sont tous apporté leur contribution à l’histoire du Tour. Sagan pour conclure, impressionnant.

Ils sont là. On se souvient peut-être plus des anciens, question de génération, le duel Anquetil-Poulidor. Le Tour de France s’est certes modernisé mais reste un enfer pour les coureurs dont la plupart resteront des anonymes loin des stars de la route. Tous des champions quand même. Didier Ocula au scénario a mis en scène ces rappels souriants, parfois dramatiques qui ponctuent l’épreuve depuis des années. On a tous un souvenir du Tour, une vision fugace d’un peloton en plein mois de juillet qui passe le long d’une plage héraultaise dans les années soixante. Les retransmissions avec des commentateurs épiques, les arrivées à l’arrachée. Thomas Liera a dessiné l’album, un trait assez marqué qui aurait mérité de mieux permettre de reconnaître les coureurs. Reste qu’on savoure ces histoires d’hommes et de passion au rythme d’un album par an.

Le Tour de France, T2 Petits et grands champions, Le Tour de France licencié officiel, Dupuis, 14,95 €

Petits et grands champions