Les Pieds Nickelés font le Tour de France

Il a été le dessinateur qui a enchanté plusieurs générations de lecteurs. En reprenant Les Pieds Nickelés, René Pellos est passé du dessin sportif à celui d’une BD dont les héros, encore aujourd’hui, sont universellement connus. Il a en prime donné un visage définitif aux trois larrons, Ribouldingue, Croquignol et Filochard.

Les Pieds Nickelés au Tour de FranceSur des histoires écrites par Roland  de Montaubert, Pellos a trimbalé le trio dans tous les coups les plus tordus où ils pouvaient arnaquer leurs prochains, des riches toujours car Les Pieds Nickelés ont un petit côté Robin des Bois. A l’occasion du 100e Tour de France cette année, ce sont leurs exploits sur la Grande Boucle que l’on peut redécouvrir. Publié pour la première fois en 1956 on y retrouve tous les grands ténors de l’époque, Bobet, Coppi, qu’il vont tromper pour essayer d’arriver les premiers au Parc des Princes. Pas pour le sport bien sûr.

Rois de l’astuce, de la débrouille et du coup tordu, souvent pris au piège et éternels perdants, Les Pieds Nickelés dans cet album souvenir grand format au dos toilé commencent par les courses, trouvent un vieux canasson et se remplissent les poches. Ils partiront ensuite sur la Côte d’Azur mener grand train, feront le Tour de France et iront à Chamonix sur les traces du yéti. Mieux que Tintin.

Sur le Tour de France, ils y reviendront à plusieurs reprises tout au long de leur carrière jusqu’en 1977. Les vieux arnaqueurs et maîtres en embrouilles rencontreront Darrigade, Anquetil, Gaul, Rivière, l’élite des années soixante que Pellos a caricaturé dans ses albums comme il le faisait pour les journaux sportifs. On replonge avec nostalgie dans ces aventures certes tirées par les cheveux mais toujours agréables et sans prise de tête. Une vraie BD populaire.

Les Pieds Nickelés au Tour de France, Vents d’Ouest, 13,90 €

Les Pieds Nickelés