Lucky Luke et Choco-Boys, c’est du gâteau

On avait annoncé la sortie de cet hommage à Morris de Ralph König, Choco-Boys. C’est fait, il est en librairie et on l’a lu. Avec Choco-Boys (qui est en fait un gâteau au chocolat) König signe le dernier hommage à Morris de 2021, année de commémoration des soixante-quinze ans de la création du cow-boy qui tire plus vite que son ombre. On va découvrir un Luke toujours aussi imperturbable, serein et sans préjugés. König a su éviter tous les écueils et son Choco-Boys défend certes la cause homosexuelle mais sur une histoire qui a du charme et un sens.

Choco-Boys

Oui Buddy il a déjà rencontré Lucky Luke et son ami Terence aussi. Il y a cinquante ans, un bail et c’était à Straight Gulch. Il va tout raconter, le duel dans Main Street dont on se moque totalement. Du Luke on veut alors Buddy était à Pôle Emploi, le Job Center du patelin, car un troupeau allait avoir besoin de vachers. Et Luke, tagada, est arrivé pas aussi canon que dans les illustrés dixit Buddy. Encore que. Luke est pressenti et Buddy, Bud Willis, aimerait savoir si Terence McQueen est passé. Il a gardé des sentiments pour lui depuis Bereback Moutain quand ils ont gardé des moutons ensemble, et plus car affinités. Quant à Luke le job que propose le Suisse Sprüngli n’est pas banal alors que deux abrutis défient Buddy mais Luke a le colt rapide au coup facile. Donc le Suisse c’est son chocolat qu’il veut qu’on protège et les vaches qu’il a importé de son beau mais petit pays. Le voyage a été difficile, il leur faut une cure. Luke accepte de les convoyer mais avec Buddy.

Ralf König s’offre son Lucky Luke, clins d’œil au cow-boy solitaire, au film Brokeback Mountain bien sûr, à des scènes cultes d’albums du héros de l’Ouest et de son Jolly Jumper. Des Cow-boys gay, Calamity qui débarque et s’extasie sur la chemise jaune cocu de Luke toujours puceau avec ses jolis tétons qui avoue avoir été très amoureux, des vaches mauves, des Indiens, König a signé un album qui parle de différence, d’homo-sexualité assumée avec une belle dose d’humour et un dessin qui fonctionne bien sur le thème. Salut les Dalton et Luke pas rasé, iconoclaste. La littérature graphique est attaqué. Visionnaire König avant qu’on ne brûle au Canada des Lucky Luke, des Astérix et des Tintin jugés discriminatoires.

Un hommage à Lucky Luke d’après Morris, Choco-Boys, Dargaud, 16 €

3.5/5 - (12 votes)