Le Discours de la panthère, philo animalière sur le monde

Non ce n’est pas Bagheera. Le Discours de la panthère est un conte animalier, philosophique qui n’emprunte rien à personne. Jérémie Moreau que l’on avait découvert à Sérignan avec Le Singe de Hartlepool, suivi avec Penss et les plis du monde, puis avec La Saga de Grim, part avec son nouvel album à la découverte de la création du monde. Ce qui ne va pas être simple mais promet au fil des histoires courtes, émouvantes de son album, une aventure sans comparaison possible. C’est là le talent aussi de Moreau, celui d’un créateur d’univers avec pourtant des éléments disponibles auxquels il sait ajouter toute sa poésie et sa tendresse.

Le Discours de la panthère

Un taureau qui veut sauver son île menacé par une comète, un varan qui le mord, la mort qui s’approche car le lézard géant est venimeux, comment éviter désormais la catastrophe ? Une autruche la tête dans le sable, elle se dit laide et pourtant l’amour est là mais va s’effacer devant son égoïsme. Reste une taupe bien moche. L’étourneau peut-il se prendre pour une hirondelle ? Quitte à picorer un Bernard-l’hermite ? On le saura plus tard car tout est lié dans ce monde où survivre est un art, un hasard, un besoin, celui des rencontres improbables avec un rhinocéros. On finit par Babar, oui un petit éléphant qui va nous soutirer une larme. Comme d’ailleurs tout l’album.

Des sourires aussi devant ces animaux qui parlent, ont des idées que n’auraient pas répudié un certain La Fontaine mais dans un autre registre. Pas de morale. Un petit singe sera là pour revenir à l’essentiel, à la vie, à la mort. Des héros, ces animaux qui auraient pu faire la joie d’enfants à qui on aurait raconté leurs aventures. Jérémie Moreau en a décidé autrement car la philo ce n’est pas simple pour des gamins. Le ton, le texte n’aurait pas été le même, la substance en aurait souffert. Car le résultat est là, une œuvre superbe qui est un tout, sans humains, un tout sur une Terre neutre, sans états d’âme. Le dessin est tout autant captivant, charmeur. Une impression de belle qualité pour les pages, haut de gamme.

Le Discours de la panthère, Éditions 2024, 26 €