Mexicana T2, survivre malgré tout

On l’avait quitté sur la piste de son fils, Kyle, au Mexique. Mais Emmett, le flic, se retrouve pris au piège du parrain local qui avait pris Kyle comme employé, tueur à gages. Comme Kyle a disparu, c’est son père qui va devoir accomplir son prochain contrat.

MexicanaPas vraiment un marrant Angel Moreno. Mais il promet à Emmett qu’il retient prisonnier que si il tue Gutierez, un maffieux qui lui fait de l’ombre, il l’oublie avec son fils en prime. Emmet n’a pas le choix et du talent. Il tue Gutierez mais déclenche une guerre des gangs. Son fils apprend qu’Angel détient son père et avec sa petite amie part le retrouver.Emmett se lie avec un gamin et sa mère. Angel lui propose de devenir l’instructeur de ses hommes. A-t-il le choix ?

Comme on l’a dit lors de la sortie du premier tome, Mexicana est un western contemporain qui se passe dans un décor similaire aux classiques du genre. Fargo n’est pas loin. Le flic pris au piège n’a plus d’états d’âme. Seul l’avenir de son fils compte mais il doit en payer le prix sans pour autant espérer retrouver la paix. Mars et Matz signent un scénario bien construit qui ne laisse pas place aux sentiments moralisateurs. Survivre, c’est tout. Mezzomo se défend convenablement au dessin, réaliste, enrichi par un trait marqué d’influences bénéfiques.

Mexicana, Tome 2, Glénat, 13,90 €

Mexicana