Mémoires de la guerre civile T3, la liberté à tout prix

Les enclaves tombent, la révolte gronde même au sein du commando dirigé par Vivian et fait prisonnier par les insurgés. Ce tome 3, signé par Richard Marazano et Jean-Michel Ponzio, de Mémoires de la guerre civile après Le Complexe du chimpanzé et Protocole pélican est la fin de cette saga très grand spectacle et politique post apocalyptique. Les sections d’intervention sont la proie du mouvement de résistance. Quel choix faire et pour quel avenir ?

Mémoires de la guerre civileRio, Tel Aviv et Mumbai sont désormais zones ouvertes. Plus d’ordre établi pendant que Vivian, Cicero, Nadia et Rachel se retrouvent aux mains des insurgés. Ils peuvent choisir leur camp. Tous sauf Nadia sont persuadés qu’ils ont été manipulés. Nadia promet de rien dire sur ses compagnons quand elle rejoindra les sections d’intervention. Ils participent à leur premier conseil pour savoir quelle suite à donner à l’action des insurgés. Surprise il n’y a pas de chef et Cicero propose un plan d’action incluant l’attaque de l’enclave d’Istanbul. C’est lui que l’assemblée nomme, à sa plus grande surprise, le commandant en chef de l’opération. Vivian devient son adjoint. Nadia réussit à rejoindre les S.I. et Ulrich dernier membre du commando. Grâce au matériel abandonné par leurs adversaires, les insurgés se préparent à lancer leur attaque qui doit piéger les S.I. et permettre une réaction en chaine.

On reste sur une histoire assez classique, la lutte entre l’ordre nouveau et la résistance qui prône la liberté individuelle avec ses héros, ses questions, ses doutes. Le commando est un échantillonnage d’êtres humains qui vont faire un choix. Tout le monde finit par être sympa. Richard Marazano a gonflé son scénario d’idées, de détails perspicaces et d’action. On garde aussi Vivian, le solitaire, pour un suite pourquoi pas. Pas de surprise pour le dessin photographique et numérique de Ponzio qui peut, on le sait, étonner mais qu’il maîtrise en évitant de figer l’ensemble du récit. L’espoir règne désormais au bout de trois tomes.

Mémoires de la guerre civile, Tome 3, Dargaud, 13,99 €

Mémoires de la guerre civile