Macanudo 5, le monde poétique de Liniers

Le tome 5 de Macanudo est à dévorer d’urgence. Ceux qui connaissent déjà l’œuvre du dessinateur argentin Liniers crieront à l’évidence. Les autres, ceux qui découvrent pour la première fois ce monde où tendresse, humour et non sens font cause commune, seront immédiatement touchés par le besoin irrésistible d’aller encore plus loin en lisant les autres volumes. Mais quel est donc le secret de Macanudo ?

MacanudoUn dessin qui lui est propre, aux frontières du délire, Liniers trace dans ses strips sa route entre réalisme et poésie. Ses personnages sont à notre image avec leurs joies, leurs doutes surtout et leurs évidences parfois incontournables. Prenons les favoris de Barrenechea. De part et d’autre de son visage ils décident de pousser pour former une barbe d’amour. Un lieu secret, que vous serez seul à connaître, cherchez-vous en un. Et ainsi de suite, sans queue ni tête souvent, bien qu’en cherchant bien Liniers dépose sa petite virgule philosophique et décontractante. Il sait aussi inquiéter et dérouter, effrayer mais en douceur.

On a parlé d’absurde. Pas si sûr pour Macanudo. C’est une chronique au quotidien de ce que nous pourrions ou pouvons penser sans l’exprimer. On est sous le charme, séduit par cette potion qui soigne des agressions d’un monde sans pitié. Les strips de Liniers sont publiés dans le quotidien argentin La Nacion.

Macanudo, Tome 5, La Pastèque, 19,70 €

Macanudo