L’Homme de l’année 1989, T16, l’inconnu de Tiananmen

L’inconnu de la place Tiananmen est le héros de ce nouvel épisode de la collection dirigée par Jean-Pierre Pécau. La photo de Jeff Widener de l’AP et des images filmées avait fait le tour du monde en 1989. Un jeune Chinois avait obligé, les bras en croix, un char à s’arrêter alors que le gouvernement réprimait sans pitié le mouvement contestataire qui menaçait la stabilité du régime communiste. Pécau va lui donner une identité et monter un scénario où l’Ombre Jaune, (un clin d’œil involontaire à Bob Morane ?) est celui qui a fait massacrer les jeunes Chinois de Tiananmen. Gin est le dessinateur de cette envolée romantique, dramatique et historique qui surfe sur une des images les plus fortes du siècle dernier. Mais faut-il donner un nom aux symboles ?

L'Homme de l'année 1989 En 1999, Sheng, surnommé l’Ombre Jaune, est mourant à Pékin. Tout au long des sa vie il a empêché toute contestation au régime de Mao. Lee Lang est venue le rencontrer. Dix ans plutôt elle étudiait avec Han, le fils de Sheng qui lui donne une leçon de politique de terrain. La Chine a une sinistre réputation de massacres à répétition. Sauf que place Tiananmen en 1989, il y avait la presse internationale et des photographes. Une leçon à méditer. Han serait-il l’inconnu de la place Tiananmen ? C’est pour le savoir que Sheng a fait venir Lee en Chine et la protège. Han avait écrit une lettre à son père en lui avouant qu’il est l’amant de Lee qui en sait beaucoup sur Sheng, ses meurtres familiaux entre autres, ses manipulations pendant la révolution culturelle.

Mais qu’est devenu Han, si c’est lui, après avoir bloqué le char sur la place ? Pourquoi avoir envoyé des chars alors que l’armée avait tiré sur les manifestants qui auraient été facilement dispersés ? Une occasion en or pour régler une bonne fois toute tentative de contestation par la terreur, c’est l’hypothèse par contre toute à fait crédible que propose Pécau. Reste donc, au fil des pages ce jeu de chat et de la souris entre l’Ombre Jaune et la jeune femme. On s’accroche à cet album bien rythmé et mis en scène. Comme le dit oncle Sheng, aujourd’hui la Chine puissance économique incontournable est intouchable. Tiananmen aura été l’un des moyens pour lui permettre d’y arriver.

L’Homme de l’année 1989, Tome 16, L’inconnu de la place Tiananmen, Delcourt, 15,50 €

L'inconnu de la place Tiananmen