L’Aviateur T3, l’Aéropostale

On arrive avec ce nouvel épisode de l’Aviateur à l’époque héroïque de l’Aéropostale. Kraehn a embarqué Tanguy-la-vie-dure, personnage secondaire de Tramp, dans une biographie de sa vie aventureuse. Calec a gardé les souvenirs du pilote Josef Schäfer et les relit. Un tome 3 qui surfe allègrement sur les premières liaisons postales entre la France, le Maroc et l’Afrique avec sa cohorte de grands noms de l’aviation. Josef va avoir des choix à faire pour continuer à voler. Sur le fond Kraehn s’inspire très largement ce qu’on connait déjà de cette épopée et y ajoute des éléments romanesques divers, jalousie, amitié trahie. Le dessin de Chrys Millien tient bien la distance.

L'AviateurIl se cherche Josef et écris à toutes les compagnies aériennes qui pourraient l’employer. Pas de réponse et Adèle sa compagne a du mal à supporter qu’il veuille revoler. Le marché est encombré par tous les anciens pilotes de la grande guerre. C’est son copain Oscar, cousin d’Adèle, qui le retrouve et lui propose de rejoindre un cirque volant qui accomplit des acrobaties aériennes très dangereuses. Un pilote s’est tué et Josef va le remplacer. La jolie Katrina fait partie de la troupe et se suspend à un avion en plein vol chez les Tigres Volants. Mais un nouvel accident va obliger Josef a retenter sa chance à l’Aéropostale où on s’étonne qu’il n’ait pas reçu les lettres qui le convoquaient à un test. Adèle les a interceptées. Josef, après un apprentissage sévère mené par Daurat et auquel Mermoz aura droit aussi, finit par être embauché comme pilote. Il rejoint les grands noms de la Ligne, Gourp, Erable, Lecrivain et s’impose par son courage et son sérieux. Mais Oscar ne supporte pas qu’il rende sa cousine malheureuse.

Un déserteur espagnol, un esclave racheté et bien sûr les crashs véridiques de ces vieux Bréguet XIV qui transportaient le courrier le long des côtes, Kraehn a su mettre en place un récit qui bouge, nerveux bien que parfois un peu long sur certaines séquences. Son Josef est un brave garçon que l’on suit avec sympathie. Un feuilleton bien animé que le dessin de Millien porte parfaitement. On revoit avec plaisir ces grands moments de l’Aéropostale sous son crayon.

L’Aviateur, Tome 3, Les courriers du désert, Dargaud, 14 €

Les courriers du désert