Cache-cache bâton, et ce sera le bonheur

Un gros bouquin qui est à la fois une biographie familiale et un bilan social sur un mode de vie que certains qualifieront d’utopique, à tort, très en vogue dans les années soixante huitardes. Le chroniqueur n’est autre que Emmanuel Lepage dans ce Cache-cache bâton et c’est sa famille, leurs amis qu’il passe au crible aussi bien sur le plan politique, spirituel, philosophique. Une enquête très écrite mais épaulée par le dessin qui joue pour la narration de la couleur au lavis, au noir et blanc. Il faut s’y plonger, calmement et on est pris par le ton, la sincérité de cet entretien qui se déroule sur 300 pages.

Cache-cache bâton

C’est son père à qui Emmanuel Lepage confie son projet. Faire une BD avec leur expérience de vie communautaire dans un endroit nommé Gille Pesset en Bretagne. Habitat partagé et des pionnier qui veulent vivre autrement mais ensemble. Lepage a toujours aimé les gens qui rêvent de tout remettre à plat. Alors il part à la chasse aux témoignages et va terminer par les Lepage bien sûr, ses parents. Ce qui donne l’occasion à son père de lui raconter sa jeunesse, ses propres parents et une certaine pauvreté sociale sous couvert de l’église catholique qui jouera un grand rôle. Le père d’Emmanuel est touché par la foi, s’engage dans la Marine. Il intègre la JIC, jeunesse indépendante chrétienne, se fait des copains dont Maurice, se marie avec Marie-Thérèse, mère d’Emmanuel qui elle aussi lui parle de sa jeunesse, de la mort de son frère puis du scoutisme, des guides.

Emmanuel Lepage trace la voie des siens avant tout pour en arriver à ces six couples dont ses parents qui vont vivre avec leur idées de chrétiens de gauche, ce qui est aussi une cause intellectuelle, cette expérience de communauté. Mais pour qui a connu cette époque des années soixante, Lepage met en images la vie telle qu’elle était socialement et humainement. Avec en prime la spontanéité de ces couples qui vont aller au bout de leur idéal à la recherche d’un bonheur partagé. Un constat en fait avec ses doutes, ses succès, ses interrogations et une fin dont Lepage est le témoin. Un ouvrage d’une belle sensibilité, courageux, émouvant et qui est unique donc il ne faut pas passer à côté.

Cache-cache bâton, Futuropolis, 29,90 €

4.2/5 - (4 votes)