La Mode déshabillée, magie et réalité du mythe

La mode, un mot à la fois magique, imprécis, porteur de rêve, d’exclusif, de talent ou de suivisme. Zoé Thouron (qui est revenue de Burn-out) et Frédéric Godart, sociologue, se sont lancé dans une enquête dessinée sur la piste de ce qui est devenue, ou a peut-être toujours été un phénomène et une industrie, détournement aussi du quotidien. Association des couleurs, modernité des formes, tendances éphémères, il fallait bien remonter les siècles pour déjà arriver à savoir comment Marie-Antoinette avait pu imposer sa mode. Pas évident du tout la mode mais une source sans appel de témoignages d’époques révolues qui, grâce à elle, ont laissé des repères permettant de ne pas les oublier. C’est ça la mode, des images qui font aussi date.

La Mode déshabillée

Alors on l’a dit. Marie-Antoinette, avant une fin prématurée et fatale faisait la mode de son temps. Avec Rose Bertin sa modiste. Mais la mode n’a pas commencée avec elles. La mode, définition fiable, est un art qui cherche à créer beauté et profits. On s’habille et on fait acte social. On colle à la mode du temps ou on se singularise. On va être jugé sur les bouts de tissus qui nous recouvrent. Old chic anglais, puis italien sublimé, l’homme n’échappera pas à la règle, si ce n’est à l’uniforme du jour. Dandys du XVIIIe, Beau Brumell qui s’en souvient alors que son nom était devenu une expression de style de mode face aux excès de couleur rapportés par les Macaronis, jeunes anglais, d’Italie et de France. Allez sans transition, Angela Merkel a son style comme la reine Elisabeth. On ne dévie pas d’un poil et on les sait à ce titre femmes de pouvoir. Tous les puissants ont leur tentation mode, signal à un éventuel électorat.

Un décryptage qui ratisse large et bien. Qui sait que la fameuse petite robe noire vient de celle que portaient les veuves de guerre en 1919 ? Collections, tissus, avant-garde, mini-jupe, bikini, pattes d’éléphant, la mode impose, évolue, rétropédale, se dépasse, se réinvente, se loupe aussi. Mais qui fait la mode ? Des réponses, il y en a beaucoup dans ce joyeux éventail coloré que les deux auteurs, en le passant au crible avec humour, ont su rendre attrayant, instructif et prescripteur pour ne pas se laisser submerger par des idées reçues.

La Mode déshabillée, Casterman, 22 €

4.2/5 - (14 votes)