Fédération, les E.T. mènent la danse

Pas tous les jours qu’un Alien à quatre bras se paye un plongeon mortel dans la rue et qu’on vous demande, à vous flic terrien, d’enquêter sur sa mort. Tel est le point de départ de Fédération sur une Terre où les E.T. sont arrivés en 2029. Tout se passait bien jusqu’au jour où les humains ont dû passer un test demandé par la Fédération, nom de la série, de civilisations extra-terrestres. Échec et rétorsion. Un univers SF bien balancé mis en scène par Ange et Alain Janolle au dessin. On pense un peu à Blade Runner.

FédérationAlex Green est inspecteur et c’est lui qui hérite du E.T. écrasé sur le bitume, un Chivas. Avec lui deux autres flics, Chadwich pas content de le voir et une jeune femme. On enquête désormais de chez soi, rarement sur le terrain et les moyens sont limités. La police est une force pacifique chargée de maintenir le tissu social. Pour le reste la Fédération s’en charge. Mais comme le cadavre est dans la rue, Green a tout pouvoir. Il vit dans un immeuble où on ne sait pas qu’il est flic et dans lequel une communauté réside, gentiment hippie revisitée. Green tente de remonter la piste de la victime tuée au Hilton mais un deuxième cadavre, une terrienne, vient alimenter le débat. Elle aurait été tuée par un Alien sorte de gros rat à deux pattes. Green est invité à l’ambassade extra-terrestre, celle des Hittites à l’origine du test auquel a échoué la Terre.

Le scénario se tient bien, progresse dans la montée en puissance du suspense et des nouveaux éléments qui l’alimentent. Le personnage de Green est sympathique comme ses coéquipiers. Mais tout va déraper et les E.T. ne sont pas peut-être aussi bornés que l’on peut croire. Qui manipule qui ? A découvrir dans cette série pleine de ressources et qui tient bien l’espace en s’appuyant aussi sur le dessin efficace de Janolle.

Fédération, Tome 1, Le Test, Soleil, 14,95 €

Le Test