Neige T15, ultime randonnée glacée

Suite d’un diptyque qui à la fois était une retrouvaille et vraisemblablement une fin. Neige, série mythique, avait repris vie avec son duo d’origine, Convard et l’ami Christian Gine. Dans le tome 14, le Printemps d’Orion ils ont revisité le destin du jeune garçon sauvé puis éduqué par le premier des 12, Northman. Neige a pris des ans comme ses lecteurs d’origine, ceux qui ont suivi avec passion ses aventures dans un monde post-apocalyptique. Aujourd’hui il doit achever sa mission, accomplir sa tâche, redonner au monde décimé, malade sous la glace, espoir et renouveau. Mais même cette dernière ligne droite dans ce tome 15 ne sera pas sans surprise, ni rencontre impromptue avec un clone de Don Quichotte qui parle en vers. Sans oublier un Gine toujours aussi maître du jeu graphique et au trait riche en sentiments.

Le printemps d'Orion

Neige est sur le chemin du retour mais sa notoriété est un laissez-passer. On l’appelle le Rebouteux et au monastère il est attendu par la jeune Line. Neige a trouvé la pile capable de remettre la machine en route, de relancer les saisons, ouvrir le printemps d’Orion sur toute l’Europe. Mais avant d’accomplir son ultime mission il doit encore revoir une dernière fois Aubépine, mourante. Elle sait que Neige a résolu les secrets des objets laissés par Northam. Mais il y a encore un secret que Neige ignore. Il doit maintenant avec une équipe se rendre en zone Espagne sur un site où une centrale pourra être alimentée avec la pile et peut-être détruire le mur qui isole l’Europe. Mais la route est dangereuse et il y aura des moments difficiles.

Surprises, révélations, confrontations, il y a quelques détours du scénario auxquels on s’attend cependant. On a aimé la part poétique du personnage que Neige devra affronter. Le chevalier Hidalgo et son Sancho se battent contre des moulins à vents et gardent jalousement leur fief. Une pointe d’humour et on garde tout le suspense nécessaire à ce dernier opus. Mais qu’est devenu Neige ensuite ? Cela pourrait bien être une autre histoire après celle-là qui a toute la saveur des grands moments de BD comme on les aime.

Neige, Tome 15, Le printemps d’Orion 2/2, Glénat, 15,50 €

Neige

3.5/5 - (6 votes)