Charles de Gaulle T2, direction Londres en juin 40

Pour ce second tome consacré à la vie de Charles de Gaulle par Jean-Yves Le Naour et Claude Plumail, on entre dans la période fondatrice qui a donné toute son aura à un homme d’exception, lui apportant la stature non seulement d’un chef de guerre mais aussi d’un homme d’état. En 1939, De Gaulle a anticipé les actions offensives des Allemands. Personne et surtout pas ses chefs qu’il gène, ne l’aidera sauf Paul Reynaud président du conseil, équivalent du premier ministre d’aujourd’hui. On sait la suite, la défaite, le départ pour Londres mais l’album rentre dans le détail, ajoute des perspectives plus humaines et pertinentes que celles d’un simple récit historique.

Charles de GaulleLe colonel De Gaulle prêche dans le désert. Ses blindés qu’il veut nombreux pourraient s’opposer aux chars allemands. Mais les politiques n’aiment pas que les militaires soient visionnaires et les généraux que leurs subordonnés aient des idées qu’ils n’ont pas eu. Comme en 14, Gamelin, Pétain, Weygand y croit à la guerre de position. Les chars appuient l’infanterie mais ne font pas de percée. De Gaulle à la tête de sa division va prouver le contraire mais il est trop tard. Il rejoint le gouvernement en pleine débâcle. Dunkerque tombe. Il rencontre Churchill qui sait qu’il doit abandonner le front français pour garder ses troupes en Angleterre quand les Allemands voudront débarquer. Pas de repli en Algérie, la France demande l’armistice. Pétain prend le pouvoir. De Gaulle part définitivement à Londres. L’appel du 18 juin va pouvoir être lancé.

Même si Le Naour accentue le ton et le contenu des répliques parfois improbables mais plausibles pour bien montrer enjeux et caractères, son De Gaulle est bien mené, capable de faire comprendre à un non spécialiste l’action et l’œuvre du futur fondateur de la Ve République. Des années d’enfer pour un homme providentiel qui a su faire front, dompter les énergies parfois dirigées contre lui par ses propres alliés, mais toujours pour la grandeur et l’indépendance de la France.  C’est un vrai roman que cette vie de De Gaulle, un roman vrai dont tous les personnages sont désormais dans les livres d’Histoire. Le dessin de Claude Plumail est parfait pour la série.

Charles de Gaulle, 1939-1940, l’homme qui a dit non, Grand Angle, 13,90 €

L'homme qui a dit non
Grand Angle ®