Lastman T2, une grande chevauchée fantastique

Ils ont eu le courage de se remettre en question, de prendre des risques, d’aller au bout de leur projet, de leurs rêves. Bastien Vivès, Michaël Sanlaville et Balak, qui étaient dernièrement au festival BD d’Aix-en-Provence, ont bouclé le tome 2 de Lastman. Un travail à six mains, pas du manga même si seules les six premières pages sont en couleur, une approche novatrice, trois talents qui se complètent, inventent et signent un roman d’aventures, fantastique, réaliste, romantique.

LastmanUne compétition dans un monde où la magie à sa part bien que la force soit aussi au rendez-vous, un tournoi avec un prix à la clé, des équipes locales ou régionales et un gros balourd qui vient semer la pagaille en s’associant à un gamin futé. Adrian a 12 ans, une sacrée jolie maman qui a du répondant. Richard Aldana est une armoire à glace qui veut remporter la prime. Dans le tome 2 les affaires sérieuses commencent. Le duo Adrian Richard arrive parmi les meilleurs. Adrian use de ses pouvoirs et il est invité avec Richard à la table du roi et de la reine qui aurait comme un faible pour le gaillard. Un combattant masqué va révéler bien des surprises. Une entourloupe ou deux. Qui va gagner le tournoi ? A lire car Vivès, Sanlaville et Balak savent manier le suspense et la chevauchée fantastique qui a commencé et va continuer dans le tome 3. De la passion, de l’action, un dessin qui s’envole, Lastman a la séduction des grands spectacles.

Lastman, Tome 2, KSTR, Casterman, 12,50 €

Bastien Vivès, Michaël Sanlaville et Balak
Les trois auteurs pendant un forum au festival d’Aix