Les Souris de Leningrad T2, chacun pour soi

La suite et donc la fin d’un diptyque, Les Souris de Leningrad, qui a pour cadre le siège de cette ville par les Allemands. Une poignée de jeunes adolescents russes vont tenter de survivre dans une ville où tout se monnaye sous les bombes et la faim au ventre. Jean-Claude Van Rijckeghem au scénario et Thomas du Caju ont apporté un côté thriller romanesque à cette tragédie. Trahisons, dénonciations, horreur mais aussi héroïsme et amour vont être la toile de fond de ce que le présumé Chapayev, nom d’un héros de l’Armée Rouge, va raconter à celle qui l’interroge, Ivanova.

Les Souris de Leningrad

1962 à Leningrad, Kalinka violoniste reconnue veut savoir qui est cet homme qui a menacé l’orchestre et a été arrété. Il dit être Chapayev, héros de guerre. Quand Kalinka rentre dans la pièce ils se reconnaissent. Ce qui s’est passé en 1941 peut alors se dévoiler peu à peu. Un policier du NKVD le Corbeau traque de soit-disants espions. Anka, Grygori, Maxim et Pyort sont quatre amis qui ont de la ressource mais aussi des tensions en interne pour cause de sentiments non partagés. Les garçons sont tous amoureux d’Anka. La faim tue et le cannibalisme a fait son apparition. Les garçons font une pêche miraculeuse aidés par les obus allemands. Des relations se sont nouées entre la mère de Grygori et le père de Maxim cadre important du parti. La ville va être évacuée mais il y aura un tirage au sort peut-être « aménageable ». Maxim est amoureux fou d’Anka.

La ville des morts

La tension monte très vite. On atteint le pire de ce que les habitants ont vraiment vécu. Suicides, dénonciations, tensions, jalousie, les comptes vont aussi commencer à se régler pour n’avoir que vingts ans plus tard leurs vraies issues. Un réalisme à l’état pur et une page d’Histoire moins connue que celle de Stalingrad. Les scènes d’évacuations sont parfaitement rendues. Ce tome 2 est beaucoup plus affirmé que le premier aussi bien au dessin qu’au scénario avec un épilogue qui tient bien la route. Il faut si possible lire les deux à la suite.

Les Souris de Leningrad, Tome 2, La ville des morts, Zéphyr, 14,95 €

Les Souris de Leningrad