La Vallée des immortels, Blake et Mortimer partent en Chine avant de s’exposer à l’abbaye Royale de l’Épau

Un nouveau Blake et Mortimer, c’est toujours un évènement. D’autant plus attendu dans le cas du dernier qui vient de paraître, La Vallée des immortels, que ce sont deux « petits nouveaux » qui en signent le dessin. Et autre détail non négligeable, Yves Sente le scénariste, raccroche ce wagon en deux épisodes à l’un des plus mythiques albums de la série, Le Secret de l’Espadon de Jacobs. Pour le dessin de Teun Berserik et de Peter Van Dongen, on est dans la lignée des talentueux Juillard et Benoit, du regretté Sterne ou Aubin. C’est plutôt du côté scénaristique que provient l’étonnement. Si ce n’est l’impression parfois d’être un peu perdu face à la profusion d’évènements dont certains n’ont rien d’indispensable et des bulles chargées en texte.

Blake et MortimerOn évacue les trésors de la Chine impériale. La guerre est imminente entre le monde libre et l’empereur Basam-Damdu qui dans sa capitale de Lhassa va être écrasé par les Espadon de Mortimer. Avec lui Olrik dont on sait déjà qu’il va en réchapper. Mais comment ? Les cargos chargés des trésors sont au cœur le la tempête. L’un d’eux se perd et échoue chez des trafiquants. Dans une caisse arrivée à bon port on découvre par hasard une statue qui contient un texte écrit par le premier empereur de Chine et un objet curieux. Mais la fin de la lettre se trouve dans une caisse du cargo perdu. Un chef de guerre, le général Xi-Li va se mêler de l’affaire avec le but de devenir le maître de la Chine. A Lhassa, Olrik, avec l’aide du docteur Sun Fo blessé, s’enfuit sur une Aile Rouge dernier modèle capable aussi de voler en stationnaire. Mais des P-51 l’attaquent sous l’œil du père Odilon (merci Yann). Olrik est fait prisonnier comme le sergent Nasir. Olrik passe un marché avec Xi-Li. A Londres, Mortimer et Blake errent dans la ville dévastée. Blake rejoint le professeur Bao Dong qui a découvert la lettre dans la statue et vient chercher des renseignements auprès du professeur Singleton. La situation politique mondiale est en pleine évolution. Bao Dong est en danger.

Menace sur Hong Kong

Une diabolique Miss Lo, une arme invincible volante, un mystérieux forgeron chinois, des décors parfaits, travaillés, Blake aux commandes d’un Spitfire, des clins d’œil franco-belge, Olrik dont la vengeance sera terrible, reste que cette Vallée des immortels est bavarde, très classique et sera surtout bien comprise des inconditionnels de Jacobs. L’histoire est complexe. Il faut bien s’accrocher aux cases pour saisir tout le sel du scénario qui tire en longueur. On apprécie le travail des dessinateurs qui ont su se couler dans le moule avec leur propres qualités. Un Blake et Mortimer à lire lentement pour tenter d’en savourer toutes les nuances. Sans bouder quand même son plaisir.

Le département de la Sarthe et l’abbaye royale de l’Épau s’associent pour proposer, en partenariat avec la librairie Bulle, une exposition Blake et Mortimer à l’occasion de la sortie de La Vallée des immortels. 65 orignaux seront exposés du 25 novembre 2018 jusqu’en mars 2019. L’occasion de (re)découvrir l’histoire de cette série mythique. Le dimanche 25 novembre, Yves Sente, Teun Berserik et Peter Van Dongen seront à L’abbaye de L’Épau pour inaugurer l’exposition.

Les Aventures de Blake et Mortimer, Tome 25, La Vallée des immortels, Tome 1, Menace sur Hong Kong, Éditions Blake et Mortimer, 15,95 €