Une sorcière et douze princesses chez Les Aventuriers de l’Étrange

Deux contes à leur façon chez Les Aventuriers de l’Étrange qui continuent leur belle aventure éditorial avec de très bons titres. On retrouve le Danois Rune Ryberg avec La Sorcière en haut de la montagne après Géant. Pas de texte pour cette cavalcade endiablée sur fond de zombies divers. Beaucoup plus traditionnel, et pour cause, Maria Surducan (Au Cœur des Terres ensorcelées) revisite Grimm avec Le bal des Douze Princesses, second tome que l’éditeur consacre au célèbre auteur de contes. Deux ouvrages qui pourraient s’opposer et qui en fait racontent des histoires édifiantes avec leur morale ou leur combat. Sans oublier graphiquement tout le talent des deux auteurs.

La sorcière en haut de la montagne Dans la montagne, sur sa moto, elle lit un curieux grimoire et trouve une pierre gravée de symboles. Qui est cette aventurière au regard dur et impitoyable ? Une sorcière car elle trace un pentacle et invoque le diable. Mais c’est une tête aux yeux et bouche cousues qui sort de terre. Un squelette furieux lui arrache des mains. Pas contente la dame qui a, aussi, une mitraillette. Il va y a voir du squelette en miettes. Et la tête récupérée va se montrer très pratique face aux Hells Angels sacs d’os. Bon, c’est musclé, plein de fureur. On comprend bien que la sorcière veut l’être encore plus. Le monde à ses pieds. Très sympa si l’on peut dire, bien cadré, pour cette jeune femme qui sait qui elle est et où elle va. Déjanté à souhait.

La Sorcière en haut de la montagne, Les Aventuriers de l’Étrange, 16 €

Le Bal des douze princesses On redescend dans la plaine du côté de chez Grimm. Un jeune musicien rêveur qui joue de la flute vit près du palais du roi et des douze princesses. Il veut y aller mais c’est folie car les princesses chaque nuit détruisent leurs belles chaussures en or. Chaque fois, le prétendant qui a tenté de percer le mystère a disparu. Le joueur de flute veut relever le défi. Mais il se présente comme jardinier. Les princesses disparaissent la nuit. Le jeune homme réussit à voir ce qu’elles font. Avec l’aide pas si désintéressé des fées. Tout finira bien évidemment. Un joli conte mis en dessin et en musique.

Les merveilleux contes de Grimm, Tome 2, Le Bal des douze princesses, Les Aventuriers de l’Étrange, 12,90 €