La Belle et la Bête, une efficace vision gothique

La Belle et la Bête n’en finit pas d’inspirer auteurs, cinéastes depuis le film de Cocteau avec Jean Marais ou le dessin animé de Disney. Un long-métrage avec Vincent Cassel vient de sortir. La comédie musicale est à Paris. Enfin en BD voici la version de Looky, Dem et L’Hermenier qui opte volontairement pour un axe fantastique et heroic fantasy.

La Belle et la Bête Belle a deux sœurs, des teignes moches. Elle a un père ruiné dont le banquier se verrait bien épouser la Belle. Et puis quand les Moissonneurs d’âmes vient piller la ville, Belle s’offre en otage si il épargne sa famille. Embarquée su le vaisseau volant des Moissonneurs Belle découvre que leur chef, terrifiant personnage à la laideur repoussante, a eu un passé. Et lui, se sent bien d’avoir des sentiments pour la jeune fille que son copain Liam veut délivrer. Dans un univers gothique, Belle découvre le drame que vit la Bête sous la coupe du sorcier. Belle va-t-elle succomber, on le saura dans le tome 2.

Ce sont dessins et décors qui explosent dans cette version à grand spectacle. Le duo Looky et Dem alternent réalisme avec pointe caricaturale. A quatre mains ils donnent un vrai relief à Belle comme ils l’avaient fait avec Blanche Neige. L’Hermenier a revu le conte initial et y a apporté sa vision en modernisant l’aventure. On se laisse charmer.

La Belle et la Bête, Tome 1, Bamboo, 13,90 €

La Belle et la Bête