Le Tour de France T3, l’appel de la montagne, départ aujourd’hui

Il s’élance ce samedi 7 au dimanche 29 juillet 2018 et le 105e Tour de France comprendra 21 étapes pour une distance de 3351 kilomètres. Un évènement toujours aussi exceptionnel fait pour des géants de la route, connus ou inconnus, mais tous promis à des souffrances que seul le Tour, sans pitié, peut infliger sous un soleil de plomb à ceux qui le défient. Mais il n’y a rien de vraiment nouveau et on le voit avec ce troisième album consacrée à l’épreuve reine dont on apprend comment elle s’est lancée dans la bataille des nuages, à l’ascension de ces cols mythiques dont les nom sont devenus des légendes à défier. 

Le Tour de FranceEn 1909 un masochiste décide que les Pyrénées pourraient accueillir le Tour. Sauf qu’à l’époque on ne sait pas vraiment si le coin est hospitalier voire carrossable. Un certain Steinès, un Luxembourgeois, part en éclaireur, voit qu’il faut quand même rafistoler le réseau routier, passe à pied dans la neige le Tourmalet et si il l’a fait les coureurs pourront le faire. Voilà comment on crée un évènement. En 1910 au journal l’Auto organisateur du Tour on découvre que les cols des Pyrénées c’est la mâchoire d’un monstre et l’étape Luchon-Bayonne va être un calvaire. Même Lapize, qui mourra en 14 aux commandes de son Nieuport manque craquer et traite les organisateurs d’assassins. Une étape dantesque. En 1955, Bobet, Laurédi, Kubler, une hécatombe. En 56 ce sera l’étonnant Walkowiak qui va s’accrocher à la montagne et être maillot jaune sans gagner une étape.

Les années cinquante sont largement représentées dans cette épopée montagnarde. Avec ses drames et ses joies, ses accidents et Anquetil qui abuse du méchoui en 64. Comme quoi, un grand champion n’est pas à l’abri d’un incident de parcours aux conséquences imprévisibles. Thomas Liera au dessin a mis en selle les textes de Didier Ocula. On découvre des anecdotes parfois terrifiantes, souriantes sur ces étapes de montagne sans pitié. Chapeau les artistes. On ne se doute pas assez de vos souffrances et de l’ingratitude souvent du public qui ne retient que la face noire du cyclisme qui est pourtant de plus en plus passée au crible.

Le Tour de France, Tome 3, La Bataille des nuages, Le Tour de France licencié officiel Dupuis, 14,95 €

La Bataille des nuages