Misty Mission, good morning Vietnam

La collection Cockpit s’enrichit d’une nouvelle série consacrée à la guerre du Vietnam. Deux copains se retrouvent pour des raisons différentes en première ligne dans la jungle et dans les airs. Misty Mission donne l’occasion à Michel Koeniguer après Bomb Road de retrouver le chemin des rizières. Un solide dessin aéronautique et une reconstitution soignée des combats au sol font de ce premier tome une solide référence.

Misty Mission1967, Alabama, un patelin où le meilleur copain de Josh Lacour, as de la mécanique, va se marier. Nicholas Beaulieu est pilote et fils d’un riche industriel sans vraiment d’états d’âme. Nicholas se marie avant de partir au Vietnam dans une escadrille de bombardement sur F 100. Mais Josh à la fin de la soirée, arrêté en état d’ivresse et pour éviter la prison, prétend qu’il est volontaire pour s’engager dans l’armée et aller se battre au Vietnam. La guerre s’enlise et les pertes augmentent. Josh se retrouve dans une unité d’infanterie qui affronte le viet-cong dans la jungle pendant que Nicholas Beaulieu se fait allumer dans les airs. Et voudrait rejoindre une escadrille dédiée aux missions spéciales.

Deux destins qui vont se forger un caractère dans des unités spéciales, cela on le verra ensuite. On y croit à cette guerre qui commence à être oubliée et qui reste le dernier conflit à l’ancienne que les Américains n’ont pas su mener et dans lequel ils ne se sont pas reconnus contrairement aux Français des années avant. Michel Koeniguer a su donner le ton bien que un peu par moment. A suivre de près.

Misty Mission, T1 Sur la terre comme au ciel, Paquet, 14 €

Sur la terre comme au ciel

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (4 vote(s), moyenne: 4,25 étoile(s) sur 5)
Loading...