Mon Homme (presque) parfait, amour toujours ?

Mon homme (presque) parfait est une histoire créée par Bernard Jeanjean pour le scénario et Stéphane Louis pour le dessin. Au départ, le scénario était destiné au cinéma, mais le projet n’ayant pas abouti, le scénariste a persisté pour faire exister l’histoire et ses personnages aux multiples facettes. Par Sidney TRUC.

Mon Homme (presque) parfaitÉloïse a tout pour plaire, sportive, blonde, jolie, instructrice. Elle est mariée à Marc et malgré des débuts prometteurs leur couple bat de l’aile depuis le décès du père de son mari. Marc n’est plus lui-même, il part des heures sans aucunes explications et reste prostré dans son coin, coupant court à toute tentative de discussion de la part d’Éloïse. Ce qu’Éloïse ne sait pas, c’est que Marc consulte un psy chaque semaine. Passionnée de patin à glace, elle rencontre Antoine, vétérinaire, en manquant de le faire tomber sur la glace. Peu à peu, Éloïse perd pied face à cet homme qui semble la comprendre mieux que personne et lui correspondre parfaitement. Cédera-t-elle à Antoine, quitte à remettre en question toute sa vie avec Marc ?

Le trio amoureux sur fond de psychanalyse est une thème récurant notamment dans le cinéma. Il permet effectivement de donner une intrigue intéressante qui tient le lecteur en haleine. Ici c’est le cas, l’histoire est bien ficelée, rythmée correctement. Il y a une bonne symbiose entre dessin et scénario. Le duo fonctionne bien ensemble. Le dessin fait penser aux comics américains, un peu plus dur que les traits que l’on peut voir la plupart du temps dans la BD franco-belge. Mais l’essentiel est que le tout se lise bien et qu’on passe un bon moment. A recommander à tous les amateurs d’histoire à suspens avec une pointe de romance… et de névrose.

Mon Homme (presque) parfait, Grand Angle, 16,90 €

Mon Homme (presque) parfait