Interview : Leo parle de sa nouvelle série Ultime Frontière et du tome 3 des Survivants

Leo est un dessinateur inspiré, un scénariste à l’imagination débridée, un auteur complet, enthousiaste, dont le succès ne se dément pas, bien au contraire, depuis le début des Mondes d’Aldébaran. Leo a une actualité chargée en ce début septembre avec la sortie de deux albums, la suite des Survivants tome 3 et une nouvelle série avec Icar au dessin, Ultime frontière, un western des étoiles. Au début de l’été, Leo a répondu aux questions de Ligne Claire (recueillis par J-L. TRUC).

Leo
Leo à Paris au début de l’été. JLT ®

Super Leo, des sorties et une nouvelle série au programme ?

J’ai effectivement écrit le scénario de Terres Lointaines, cette série dont vous parlez, et qui sort le 5 septembre, pour Icar. L’histoire est tout à fait indépendante de mes autres séries. Je repars à zéro avec de nouveaux personnages. On est sur une autre planète au début de sa colonisation. C’est presque un western dans un univers futuriste avec une petite ville, Erechim, et son shérif embauché par les habitants. Les méchants sont des propriétaires terriens qui veulent acheter tous les terrains mais on ne sait pas vraiment pourquoi.

Le ton du western mais avec des particularités trouvées par Leo le scénariste.

Le shérif qui prend ses fonctions est en effet une femme et son frère est dans un fauteuil roulant très élaboré. Ce sont des anciens des forces spéciales. Petit à petit on va comprendre que des choses bizarres se passent, des bêtes sauvages, bizarres, apparaissent et elles ont des prothèses. Il y a un mystère, bien sûr, et il nous faudra cinq albums pour aborder toutes les facettes de cette intrigue.

Ultime frontièrePourquoi ne pas avoir dessiné Ultime Frontière ?

Je n’avais pas le temps de faire le dessin. J’ai vraiment écrit ce texte pour Icar. Nous sommes amis de longue date. Je ne suis pas directif dans mon scénario. Je lui laisse l’initiative, la liberté. Il apporte son style et sa vision à mon texte. Il a suggéré des détails, complété l’aspect psychologique des personnages. Je le redis mais on est dans un environnement de western. La femme shérif est une mercenaire et elle doit montrer ce qu’elle sait faire. Elle est jolie mais dure si besoin. En parallèle des rumeurs disent que la planète aurait été habitée par une civilisation très ancienne. Cela m’a permis d’apporter une faune et des personnages comme je les aime.

Une autre aventure cette série ?

C’est effectivement une nouvelle aventure pour moi. Icar voulait plus de réalisme. Je n’ai pas tout écrit de cette histoire à ce jour Je me suis aperçu que cela ne servait à rien. Il me faut l’inspiration du moment et enrichir au fur et à mesure le destin de mes personnages.

Les SurvivantsAutre actualité, l’épisode 3 des Survivants. On revient à du Leo auteur complet.

L’épisode 3 des Survivants vient de paraître. Manon et ses amis ont fait un saut dans le futur et ils veulent revenir à leur époque. Il subissent le contre-coup d’un déséquilibre quantique. Ils se lient avec les extra-terrestres aux grandes capacités scientifiques qui les aideront à partir dont Antac mais on a le temps puisque la série est prévue en cinq albums. Faites moi confiance pour qu’il y ait de l’action et des rebondissements. Il y a dans ce nouvel épisode une rencontre imprévue et temporelle, de curieux amphibies au large d’une île mystérieuse pourrait être le secret des sauts dans le temps.

Comment arrivez-vous à mener à bien ces nombreux projets ?

J’alterne les Survivants avec mon autre série Antarès. Un album à tour de rôle et la fin d’Antarès en 2015. Une exposition est prévue à Bruxelles en septembre. Je n’oublie pas non plus le scénario de Mermaid Project avec Corinne Jamar. Mais, je vous l’avoue (rires) je suis assez surchargé de travail.

Je voulais lever le pied avec Kenya. Je l’ai dit à Rodolphe. Le tome 5 de Namibia est prévu pour 2015. Il y aura une suite, Amazonia. Et un projet avec lui aussi chez Delcourt est sur les rails avec une publication toujours en 2015, au deuxième semestre. De la science-fiction réaliste. Le titre ? Centaurus vraisemblablement.

Leo, vous êtes est un auteur comblé, non ?

J’ai beaucoup de chance. Je suis un auteur occupé, heureux. Et je m’amuse. Je sais par contre que cela devient compliqué pour les auteurs avec la crise. Les ventes baissent, le marché évolue et les séries sont souvent bloquées à deux albums. Ce qui à mon avis n’est pas suffisant pour faire vivre une série.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (4 vote(s), moyenne: 5,00 étoile(s) sur 5)
Loading...
En lire plus sur: