Murena et Néron à la Une d’Historia BD n°4

C’est la série la plus romaine de la BD n’en déplaise aux fans d’Alix. Avec Murena, Jean Dufaux et le très regretté Philippe Delaby ont mis au jour une saga à succès qui donne à Néron toute sa place sulfureuse dans l’histoire de Rome. Avec le n°4 d’Historia BD, on plonge certes dans les merveilleuses cases de Delaby mais aussi dans la réalité de ce qu’a été le règne de l’empereur bien connu (?) pour jouer de la harpe, dit-on, en regardant Rome en flammes avant d’accuser les Chrétiens et d’en faire des martyrs.

Historia BD n°4

Ce sont les personnages de Murena qui sont les fils rouge de ce numéro. Néron, le vrai, mais y’a-t-il des différences entre série et réalité, se dévoile. C’est en 1997 que sort le premier tome de Murena, La pourpre et l’or. Jean Dufaux et Philippe Delaby avait donné jour à une série dont le succès ne s’est jamais démenti, au contraire, dans laquelle, hormis les personnages, la ville de Rome sous Néron est le véritable héros. Une capitale de tous les excès, de toutes les manigances, les complots, les dérives en tout genre. On a, avec passion, suivi la série. On avait rencontré Philippe Delaby pour le tome 1 de Murena. Il était furieux des couleurs de la couverture de l’album au point qu’il en avait exigé le retirage, remanié la Une. Delaby n’ira pas plus loin que le tome 9 et décède en janvier 2014.

C’est Theo Caneschi qui a pris la relève et signait le dessin du Banquet, tome 10 de Murena. Dans ce numéro spécial d’Historia, on parle peplum, Dufaux s’exprime, Néron oscille entre perversion et psychose, Rome se dévoile encore un peu plus. La grande Histoire et celle de Murena se rejoignent. Sexe et violence, meurtres en série, la grandeur de l’Empire mise à mal, sacrée Agrippine, un numéro collector comme d’habitude parfaitement rédigé et illustré.

Historia BD n°4, Murena et l’empire de Néron, 9, 90 €

Murena
Les deux couvertures du tome 1 de Murena dont celle de gauche qu’il rejetait. Photo JLT ®