Le Ministère secret, et ce n’est pas fini

Même si on l’avait feuilleté dans Spirou, avouons avoir lu et relu Le Ministère secret plusieurs fois avant de jeter ces lignes sur ligneclaire. Une belle et bien dodue galéjade qui a bougé les médias, ces aventures édifiantes, rocambolesques, stupéfiantes de nos anciens présidents face à des reptiliens, des ninjas momifiés à tête de diable sur la poitrine, au risque abominable de nous voir exterminer par un virus mortel. Voilà un petit chef d’œuvre d’humour décalé, complètement lâché, subversif (un peu), incroyable mais vrai (ça c’est sûr) que Joann Sfar a écrit, Mathieu Sapin a dessiné et Walter colorié. Quel est le rôle de nos ex-présidents, Nicolas et François dans cet imbroglio politico-sociologiquo-psychologique ? Sont-ils les garants de notre survie ? Qui est le vrai Cantona ? Qui est la Chose nommée Yaakov Kurtzberg débarqué de New York ? Dans quel camp est Poutine, le Prince Albert digne émule de Fantomas mais pas bleu, la jeune activiste Greta Thunberg ? Des questions dont les réponses sont dans cet balade réaliste, iconoclaste et unique.

Le Ministère secret

Yaakov Kurtzberg veut partir de New York mais ce n’est pas simple côté discrétion quand on est une armoire à glace en granit. Mais bon, il y arrive tandis que François Hollande réveille sa Julie en pleine nuit. Sarkozy lui ordonne de le rejoindre pour raison d’état. François retrouve son copain Mathieu Sapin (celui qui l’a transformé en héros de BD). Il prend un verre avec Cantona qui brusque l’ancien président. Mais est-ce bien Cantona ? Mathieu doute alors que Hollande est prêt à tout dire sur sa mission, son rôle. Trop tard, Cantona le faux pète un câble et se dévoile. C’est un reptilien que Sapin est obligé de trucider avec une broche à gigot.

Pause, arrêt sur image. Sfar et Sapin osent tout, s’embarque dans un récit qui flirte avec fiction et actualité. Grands de ce monde comme on dit, se télescopent, s’affrontent. Un comics, au moins pour le style, une voix off, des textes sans complexe comme non plus les héros, les auteurs ont écrit une farce à tiroirs. Des repères, des rappels cinématographiques, ils se sont tout permis et on a adoré, séduit. Sapin revient à l’imaginaire après le reportage. Sfar assume, s’amuse. On sait désormais que nos anciens présidents du Ministère Secret continuent à œuvrer en douce pour sauver la France. Et ce n’est pas fini. Il devrait y avoir cinq épisodes au total dans la série. On peut s’attendre à tout. Tant mieux.

Le Ministère Secret, Tome 1, Héros de la République, Dupuis, 14,95 €