Abominable, des frissons signés Hermann

Toujours intéressant de voir rééditer et enrichies quelques « perles » en forme d’histoires courtes d’un auteur aussi talentueux que Hermann. Avec Abominable, on plonge dans des petits meurtres pas vraiment entre amis ou dans des cauchemars qui ne demandent qu’à devenir réalité.

Abominable Il suit à la trace un chien trouvé dans la maison de sa copine abominablement assassinée et il remonte la piste. Une pour les tueurs d’avoir oublié leur cabot. On continue avec un peu d’humour, noir, avec un superbe maître nageur qui pratique le bouche à bouche sur une jolie fille sans tenir compte de sa puissance pulmonaire. Dégâts immédiats. On ajoute un soupçon de science-fiction dans un village de survivants post-atomique où se réfugie un inconnu. Une cage assure la sécurité. Mais une cage cela peut s’ouvrir.

Tout est à l’avenant dans ces histoires que Hermann a souhaité très fantastique et parfois horrifique. En prime dans l’album un dix pages inédit signé au scénario par Christian Godard, une histoire fort et violente de folie meurtrière et une nouvelle couverture.

Abominable, Glénat, 14,95 €

Abominable