Les Voyages d’Alix, l’Helvétie se découvre

Et oui, on le sait maintenant, Alix a marché sur les traces de son copain gaulois Astérix. Il est allé faire un tour en Helvétie, en Suisse, dans le tome 38 de ses aventures. Pour ajouter à ce nouveau périple très bien écrit et dessiné sur un synopsis original de Jacques Martin, une documentation historique pointue, tout en étant divertissante, est venue compléter la collection Les Voyages d’Alix avec un volume sur l’Helvétie. Christophe Gourmand, archéologue suisse, et Marco Venanzi pour le dessin ont suivi Alix à la trace sur les bords du Léman.

Les Voyages d'Alix

Si l’Helvétie nous était comptée par sûr qu’on n’en découvre pas bien des détails inconnus. Alix parcours un territoire que son copain César mettra au pas alors que les futurs Suisses voulaient en fait aller faire un tour vers l’Atlantique. Après les avoir battus et ramené chez eux, il s’en servira comme bouclier contre toute invasion germanique. A noter au passage que Hitler n’a pas touché à la Suisse en 1940. Mais vraisemblablement pour des raisons très bancaires. On découvre aussi l’Helvétie avant Rome. Les Helvètes sont des migrants mais César les intègre à l’empire. Martigny en sera une place-forte au pied du Grand-Saint-Bernard, passage incontournable pour accéder à l’Italie. Lausanne sera aussi rapidement une ville importante, Nyon également. Le Lac Léman se peuple.

L'Helvétie

Des dessins, et des textes explicatifs, des photos des fouilles et des vestiges archéologiques, on découvre une Helvétie méconnue si ce n’est mise en avant par des coffre-forts pas sûr et par une certaine fondue avec gages chère à Obélix. Des voies navigables capitales pour Rome, les Alemans qui menacent les frontières (déjà), il faut se plonger dans cette histoire indissociable en fait avec celle de la Gaule et des grands comptoirs romains. Alix et Enak en sont les guides éclairés, comme d’habitude.

Les Voyages d’Alix, L’Helvétie, Casterman, 12,90 €

L'Helvétie