Farmhand, mystère et plantes vertes

Faire pousser des membres, des organes, exactement comme on tente de le faire aujourd’hui déjà avec des cellules souches, mais cette fois grâce à des fleurs, des plantes. C’est la base de ce très étonnant Farmhand de Rob Guillory. Mais tout à ses milites, même ce qui semble un don divin sauf que dieu n’est peut-être pas au courant. Et puis la nature a parfois des caprices redoutables.

Farmhand Jerediah Jenkis a la main verte. Son fils voit des renards la nuit qui pourraient bien avoir un lien avec les cultures paternelles. La famille d’Ezekiel a décidé d’aller faire un tour chez Jerediah pour qu’il voit ses petits-enfants. Une ferme avec un Tour pour les visiteurs et l’explication de comment on en est arrivé à cultiver des pièces détachées pour corps humain. Mais les recherches et la réussite de Jenkis suscitent des convoitises. Un jeune homme tente de voler une plante qui fabrique des doigts dans la serre. Jenkis va lui remplacer le bras qu’il a perdu grâce à une greffe avec une plante. Tout peut se remplacer même un nez perdu. D’accord, ça fait un peu mal mais bon. Quant aux effets secondaires, c’est le prix à payer.

Des vautours tournent autour de la ferme. Le fils Jenkis n’est pas convaincu. De curieux phénomènes touchent les patients guéris. Une vision surnaturelle de la structure du germe miracle, mais si les racines avaient un source pour le moins capricieuse ? Un tome 1 qui met tout en place avec quelques dérapages bien gore, des retours en arrière sur des personnages, le cerveau peut-il se greffer ? Mystère et plantes vertes. Pas banal du tout ces jardiniers sur un dessin très vif.

Farmhand, Tome 1, Delcourt, 15,95 €

Farmhand