L’Encyclopédie glacée des débuts de la Terre

Contes et légendes venues du froid, Isabel Greenberg a écrit un roman graphique qui plonge au plus profond de mythes qui nous sont totalement inconnus même si parfois ils recoupent les nôtres. Et qu’il est urgent de découvrir loin du soleil cher au bassin méditerranéen dans sa mythologie de dieux et de déesses de l’Olympe. Étendues blanches et glacées, la balade est vivifiante, poétique, envoûtante.

L'Encyclopédie des débuts de la TerreTout commence le jour où la femme du Sud et l’homme du Nord voulurent se rapprocher et s’épouser. Impossible car ils auraient détraqué le champ magnétique. On ne rigole pas avec les pôles. Pourtant leur union sera célébrée mais ils ne pourront jamais se toucher. D’où des histoires, des légendes, de création, de sœurs qui trouvent un précurseur de Moise et se partagent son âme. Erreur mais devenu jeune homme il sera un Ulysse nordique face au cyclope ou aux sirènes. Conteur il parlera de son passé et racontera les invasions des étrangers à casques cornus, d’une arche, d’une tour de Bavel avant Babel.

On aime se laisser séduire par le talent d’Isabel Greenberg, ses monstres, ses bagarres et ses héros de chansons de geste. Il y a de la magie, beaucoup, dans cette encyclopédie des débuts de la Terre en noir et blanc au trait délicat composée d’histoires courtes toutes reliées entre elles que l’on dévore avec délices.

L’Encyclopédie des débuts de la Terre, Casterman, 24 €

L'Encyclopédie des débuts de la Terre