La Femme parfaite est une connasse 2, le retour du trio de choc et un coffret pour la totale

Elles sont de retour, tout feu tout flamme. Comme pour le tome 1 les jumelles, Anne-Sophie et Marie-Aldine Girard sont à l’écrit et Margaux Motin à l’illustration d’une cinquantaine de planches du tome 2 papier. Toujours aussi connasse la femme parfaite, et pas de cadeau de leurs sœurs en perdition qui ne peuvent tenir la distance et la comparaison. On flingue à tour de cils et de rouge à lèvres. Ah les femmes, si elles n’existaient pas on ne pourrait pas, nous les hommes, les inventer. Alors elles y vont, pas toujours gaiement car on les sent de temps en temps paumées, les filles. A méditer ces pages qui parfois donnent une image un peu trop stéréotypée de la gent féminine mais qui sont tout de même diaboliquement drôles et sans pitié. Et en prime un joli coffret pour s’offrir la totale avec un ex-libris numéroté et signé.

La Femme parfaite est une connasse !Félines, capricieuses, elles ont dans le collimateur leur copines parfaites, sans cellulite, reines d’amour et bien dans leur peau lisse. Certes les filles de Margaux Motin, et c’est là où le jeu est un peu truqué, sont mignonnes à souhait et on se demande bien ce qu’elles veulent de plus. Et bien non elles ne sont pas heureuses les héroïnes du trio justicier. Elles on des collants qui grattent, des mères agaçantes, et n’aiment pas les clones de Bernadette Chirac. On les comprend. Comment fuir une soirée, les choses à ne pas y faire, se mettre en scène, le guide de survie de la jeune femme moderne. Il y a aussi les mecs, les ex qui se remettent un peu trop vite de s’être fait largués. Enfin la connasse accouche, évidemment. Elle reste fraiche, souriante, mince et a des bébés qui dorment en souriant. Si, si, c’est vrai.

La Femme parfaite est une connasse !Règlements de comptes à OK Women ? Il y a du cadavre au menu. Rigolotes ces filles, trentenaires ou à peine plus, qui passent leur vie dans une angoisse perpétuelle mais la langue et le verbe haut. Des phrases acérées des jumelles au trait non moins aigu mine de rien de Margaux Motin, on compte les points en regardant de près ces wonder women qui tentent de survivre face à la connasse universelle dans un monde impitoyable.

La femme parfaite est une connasse ! T2, Fluide Glacial, 16 €
Coffret Tome 1 et 2, 34,90 €