Démonistes, magie et humour qui tue

Un nouveau titre dans la très atypique collection Drakoo dirigée éditorialement par Arleston, avec Démonistes écrit par le célèbre romancier Olivier Gay qui fait ses débuts en BD et dessiné par GeyseR. Ça dérape dur à Surin l’Éternelle, capitales des démonistes et de leur académie mais où une porte, une faille s’est ouverte par laquelle une kyrielle de démons cornus et fourchus peuvent débarquer. Va falloir trouver de l’aide et aller chercher dans sa tanière Vlad le Gladiateur, un redoutable qui pourrait bien être la parade magique. Des dialogues déjantés et des personnages qui ne le sont pas moins, des amoureux qui se flanquent des torgnoles plus un majordome satanique bon enfant mais sans pitié, les Démonistes dont des anti-démons ne font pas dans la dentelle mais c’est rigolo.

Démonistes

A Surin on commence à s’inquiéter car le meilleur des démonistes, Orthas, pédale dans la semoule avec ses incantations bidons pour fermer la faille infernale par laquelle des créatures pourraient bien arriver. Et pas des gentils. La reine a une idée, retrouver Vlad le gladiateur, une pointure qui a disparu, un mage très puissant. Orthas est chargé de le retrouver et Tillie, ex-copine de Vlad se joint à lui. Sans compter que Tillie a aussi du répondant magique costaud. Arrivé chez Vlad qui joue à la Belle au bois dormant, il y a un problème. Son démon garde du corps, Selor, est du style sympa mais farouche ce qui accumule les cadavres. Quant à Vlad il est dans le coma protégé par son majordome démon, l’ineffable Hepsar qui a le tranchoir à décapiter facile.

Une comédie où l’humour le dispute à la fantasy, sur un trait bien clair, caricatural, enjoué et un brin animation. Il y a les gentils, les abrutis, les méchants, les traîtres, les jaloux et plein de trouvailles démoniaques dont une succube à cornes mais aux beaux yeux. On n’oublie pas non plus le scénario dont les héros ont une mission pas facile mais bon, ils sont là pour ça. Ni les belles couleurs de Gibie. Un diptyque avec fin dans le prochain tome, Tillie, qui détend et auquel on succombe envoûté, normal.

Démonistes, Tome 1, Vlad, Drakoo, 14 €

Démonistes