L’aviatrice Amy Johnson en vedette au Musée de l’Air et de l’Espace

Amy Johnson est une pilote mythique à laquelle Pierre Wachs et Régis Hautière ont consacré un album dans la série Femmes en résistance chez Casterman. A partir du 16 mai une exposition lui est consacrée au musée de l’Air et de l’Espace au Bourget. Le 17 mai jusqu’à 23h30, des visites guidées et des animations sur le thème « 100 ans d’exploits » auront lieu également au musée de l’Air et de l’Espace qui participe à la 10e Nuit des musées le samedi 17 mai.

Femmes en résistance

Le musée ouvre exceptionnellement ses portes jusqu’à 23h30 ce soir là et invite à une déambulation nocturne parmi ses exceptionnelles collections d’aéronefs  originaux. Le thème retenu cette année est « 100 ans d’exploits ». Le programme comprend visites guidées thématiques, projections de film, table ronde, concert et « baissé de nez » du Concorde. Enfin, l’exposition temporaire « Amy Johnson, le destin d’une héroïne » sera inaugurée.
L’exposition Amy Johnson qui durera jusqu’au 31 août est une production originale du musée de l’Air et de l’Espace, qui s’appuie sur les dessins de Pierre Wachs et les recherches d’Emmanuelle Polack, scénarisées par Régis Hautières et Francis Laboutique. Le musée met en lumière le courage et la détermination de l’aviatrice en illustrant les épisodes marquants de sa vie faite d’exploits, d’engagement pour l’avancée de l’aviation et de dévouement pour son pays en guerre. Volontaire dans le corps des pilotes civils, elle mourra en 1941 en pilotant un bimoteur qu’elle doit livrer à une escadrille.
Amy Johnson journalL’exposition présente une quarantaine de planches de BD, des croquis inédits du dessinateur et une soixantaine d’objets issus des collections du musée : affiches publicitaires et journaux d’époque, ouvrages anciens, plans et revues spécialisées, jeux et maquettes, objets techniques et photographies de l’aviatrice prises par plusieurs grandes agences de presse. L’exposition s’articule en deux parcours vis-à-vis, l’un organisé autour des planches et des dessins de  P. Wachs, l’autre construit à partir d’objets originaux d’époque qui retracent la vie et les succès d’Amy Johnson. Elle se décline en cinq parties : Le raid vers l’Australie : la « Lindbergh Girl », De la mécanique aux gants de satin, Solo et duo, Engagement patriotique, Dernier vol et postérité.

Visites guidées

Des visites guidées d’une durée de 45 minutes sont organisées entre 18h00 et 22h00. Quatre thèmes sont proposés : Concorde, Boeing 747, les Grands raids et la Conquête de l’espace. Projections du film « Match pour l’Atlantique Nord », 18h-22h Des projections du court métrage (15 min) « Match pour l’Atlantique Nord », retraçant la fabuleuse épopée des premières traversées transatlantiques auront lieu à l’auditorium Roland Garros de 18h00 à 22h00. Les deux traversées les plus célèbres sont directement liées à l’aéroport du Bourget : la tentative de Nungesser et Coli, partis du Bourget le 8 mai 1927, aux commandes de l’Oiseau Blanc dont le musée conserve le « train de décollage » ; et le vol en solitaire de Charles Lindbergh parti de New York et arrivé au Bourget le 21 mai de la même année.Table ronde « A la recherche de l’Oiseau Blanc », 18h30-20h Bernard Decré, président de l’association « A la recherche de l’Oiseau Blanc », Daniel Declercq, directeur du musée Safran et Christian Tilatti, conservateur en chef du musée de l’Air et de l’Espace, animeront une table ronde autour des recherches menées par Bernard Decré et tendant à prouver que les deux français, François Coli et Charles Nungesser, disparus en 1927 aux commandes de l’Oiseau Blanc, auraient bel et bien traversé l’Atlantique.

Amy JohnsonA l’issue de cet échange, Bernard Decré dédicacera son tout nouvel ouvrage « l’Oiseau Blanc, l’enquête vérité », aux Editions Flammarion, co-écrit avec le journaliste d’investigation Vincent Mongaillard. Concert de musique contemporaine, 18h-22h Le Pôle Sup’ 93, sous la direction de Martin Matalon, interprètera de 18h00 à 22h00, en alternance avec les visites guidées du Hall de la conquête spatiale, un programme de musique contemporaine rassemblant des œuvres de Pierre Boulez, Charles Ives et Franco Donatoni. Le fabuleux Hall de l’Espace devrait donner une résonance particulière aux artistes et au public.

Baissé de nez du Concorde à 22h45 Histoire de clôturer ce programme par le plus magique des souvenirs, rendez-vous est donné aux visiteurs à 22h45 pour assister à un moment rare et privilégié : le baissé de nez du Concorde. Le musée de l’Air et de l’Espace est le seul au monde à présenter deux exemplaires du supersonique de transport, le n°001, prototype, qui a effectué  le premier vol, le premier Mach 1.0 et le premier Mach 2.0 du programme franco-britannique, et le n°213, appareil aux couleurs d’Air France plus connu sous l’identité « Sierra Delta », simple abréviation aux deux dernières lettres de son immatriculation (F-BTSD).

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 vote(s), moyenne: 5,00 étoile(s) sur 5)
Loading...