L’Aviatrice, Walthéry fait décoller Nora Stalle

On connaît tous Natacha, hôtesse de l’air qui depuis 1970 se balade dans son 747 sous tous les cieux du monde. Walthéry lui fait une toute petite infidélité en s’envolant avec L’Aviatrice, sa nouvelle héroïne pilote. Nora Stalle est brune et elle joue dans la catégorie très fermée des pionnières de l’aviation des années trente. Décollage immédiat avec aux commandes Étienne Borgers au scénario et Walthéry-Di Sano au dessin.

L’AviatriceElle est jolie, a un sacré caractère et pilote comme un As. Nora Stalle travaille à Air Zénith qui veut réaliser un raid promotionnel vers l’Asie. Nora rencontre Théo, un mécano de génie qui va la suivre désormais dans ses aventures malgré un premier contact tendu. Nora est aussi une pilote d’essai et elle fait une démonstration remarquée sur un Caudron-Rafale. Sur un Simoun avec Théo, Nora survole l’Allemagne qui a basculé sous la bannière nazie. Et les ennuis vont commencer pour l’aviatrice qui aide un syndicaliste berlinois à s’évader.

Espions, coups tordus, action, avions de légende et un beau gosse de la DST française, notre aviatrice va avoir de quoi faire avant de s’élancer vers Shanghai pour un raid avec Théo. Nora Stalle est dans lignée de Hélène Boucher ou autre Amelia Earhart. A découvrir pour la suite du périple mouvementé de ce nouvel équipage de charme et de choc qui est édité chez Paquet dans la collection Cockpit dirigée bien sûr par un maître en la matière, Romain Hugault.

L’Aviatrice, Tome 1, Nora, Paquet, 13,50 €

Nora