Abymes, et si Balzac était un usurpateur criminel ? Le premier tome d’une trilogie chez Dupuis

AbymesPremière sélection par Le Parisien-Aujourd’hui en France pour son prix 2013, cet album du duo Griffo au dessin et Mangin au scénario est l’un des meilleurs albums de ces derniers mois. Dans Abymes tome 1, on découvre un Honoré de Balzac, en pleine gloire, devenir le héros du feuilleton qui raconte sa vie au jour le jour, son passé, ses turpitudes. Le pauvre Honoré a bien des tracas. Qui peut le connaître assez pour en savoir autant sur son compte ? Et tout ce qui est dit est-il vrai ? Valérie Mangin signe un scénario diabolique, à la Hitchcock même. Les amateurs de Psychose devraient se jeter sur cet album.

Une mise en abyme (thème de cette trilogie que signe Mangin avec des dessinateurs différents) c’est se mettre soi même en vedette dans un texte qui raconte sa propre vie. Pichot, éditeur de Balzac, est prêt à tout pour faire exploser ses ventes. Honoré Balzac qui aurait usurpé sa particule voit sa vie prive étalée au grand jour. Et elle est pas rose.

Mangin revisite la vie de Balzac de façon crédible. Honoré, sous le crayon magique de Griffo qui alterne sépias pour les flashs-back et couleurs vives pour le contemporain, a un côté Jekyll et Mister Hyde. Une intrigue parfaitement menée à découvrir d’urgence. Un vrai plaisir.

Abymes, Tome 1, Dupuis, 15,50 €

Abymes