Esther, l’humour absurde et enjoué de Duchateau

C’est un cas à part, Esther, qui méritait bien sa place dans « Les rattrapés de l’été », ces albums qu’on avait mis de côté, pris par une actualité frénétique. Esther est est une jolie fille inventée par Kim Duchateau. Elle a son nombreux public flamand pour qui elle est une star avec quinze albums parus. Il n’y avait pas de raisons pour qu’elle ne parte pas à la conquête des francophiles. Elle vit des aventures à la fois surréalistes, coquines et burlesques. Elle profite de sa féminité mais en subit aussi les conséquences. Il ne faut pas, avec Esther, trop compter sur une logique implacable. C’est ce qui fait son charme cet humour décalé et déjanté. Attention, Esther a plein d’amis parfois bizarres dans cet album qui propose, une première, une compilation chez Fluide Glacial de ses meilleurs gags.

Esther et ses amisAffriolante, court vêtue, la tête sur les épaules, Esther s’adapte. Pas évident par contre pour ceux qui vont faire les frais, comme les Schtroumpfs, de ses talons hauts. Mais on sait depuis Eve que ce que femme veut. Esther enflamme les sens de ses étudiants. C’est une maîtresse exigeante, façon de parler qui ne veut pas que l’on puisse être attiré par elle, tout en sachant que c’est impossible. Elle y met du sien, Esther. Rien ne l’arrête, pas même un totem modulable, et qui parle, du nom de David. Il lui arrive plein de tracas à le déesse. Découpée en tranches, prise en flagrant délit d’adultère, elle peut même faire une erreur fatale de partenaire. Mais dans la joie et la bonne humeur. Un cœur à prendre mais avec une bonne assurance sur la vie.

Autour d’Esther, il y a une foule d’hommes évidemment. Mais dans des circonstances qui n’ont qu’une semblant de logique. Esther, et son créateur Kim Duchateau, surprennent à chaque case. Un humour absurde très nonsense à l’anglaise, un brin gore aussi. Des univers hors normes et actualité, découvrir Esther c’est l’adopter.

Esther et ses amis, Fluide Glacial, 12,90 €

Esther et ses amis