L’Érection, livre 2, nuit caline

On les avait laissé quelque peu dans l’embarras. Florent, le mari, avait pris une petite pilule bleue pour tenir le rythme d’une nuit qu’il voulait effrénée. Léa, l’épouse, n’a pas vraiment apprécié l’initiative. Avoir besoin d’un stimulant prouverait-il qu’elle n’est plus, presque quinquagénaire, à la hauteur de la sensualité débordante de son mâle ? Dans L’Érection dont voici le livre 2 et la fin si l’on peut dire, Jim met en scène un huis-clos très théâtral dont répliques et situations vont remettre en question l’équilibre d’un couple qui s’est sûrement laissé aller à la routine comme très souvent. Confort agréable mais coupable que la pilule va faire exploser et les obliger à repartir si cela est encore possible sur d’autres bases. D’autant qu’il va y a voir des seconds rôles motivés pour ajouter à leur confusion sentimentale.

L’Érection Qui frappe à la porte, en larmes ? La belle Alexandra partie de chez Florent et Lea avec son mari peu avant. La soirée fait dans la galère. Alexandra s’est faite virer par son homme, Jean-Fab. Elle a pensé que trouver refuge chez un couple aussi uni était la solution évidente. Pas sûr car Léa sent bien que dans l’état où est Florent, Alexandra à demie-nue qui cherche la douche c’est dangereux. Aux grands maux les grands remèdes, une combinaison nounours va cacher les appâts de la belle qui va en profiter pour se confier et raconter les aventures de son époux avec la baby-sitter. Porte ouverte aussi pour Léa qui se dévoile. Les deux futures quinquagénaires aux mini-liftings ont des états d’âme. Et à l’étage du dessus la fête continue alors que Jean-Fab va faire du scandale dans la rue. Léa passe à l’action et se fait payer un verre par les jeunes à l’étage supérieur avant plus si affinités.

Un vaudeville dramatique et aussi comique basé sur une réflexion certes souriante mais authentique. Les années qui passent, la peur de vieillir, le corps et la passion qui s’effilochent, l’amour pourtant toujours là, la tendresse aussi, rien n’est perdu pour Léa et Florent. Jim sait peaufiner ses dialogues, les rendre percutants et vrais. Chabane a le trait parfait, sensuel et réaliste, sans accrocs pour donner vie à ces personnages qui ont du charme et de la vie. On verrait bien Sophie Marceau dans le rôle de Léa. Au cas où Jim !

L’Érection, livre 2, Grand Angle, 16,90 €

L’Érection