Les Enfants de la Résistance, des héros en culottes courtes

Un autre titre (le dernier ? Pas sûr) consacré à l’Occupation pendant le seconde guerre mondiale. Les Enfants de la Résistance de Benoît Ers et Vincent Dugomier est une série qui offre l’énorme avantage, même si les petits héros peuvent difficilement avoir « résisté » à leur âge, d’apporter une vraie expertise sur l’époque, accessible à tous et d’une rare précisions. Trois gamins vivent à l’heure allemande dans un petit village occupé mais épargné par les combats. Commence alors, au fil des jours, une prise de conscience des grands et des petits qu’il va falloir choisir son camp.

Les Enfants de la RésistanceJuin 1940, Pétain prend la tête de l’État Français. La République est morte. A Pontain l’Écluse les Allemands arrivent. Eusèbe et François le plus dégourdi et combattif, dix ans chacun, ne vont pas rester inactifs. D’autant qu’on vient de trouver une petite fille, Lisa, qui parle allemand mais se dit Belge. François connaît le coin comme sa poche et en particulier les vannes qui permettent de régler les écluses ou inonder les champs. Quand il apprend que son copain le jeune éclusier a été tué aux combats, il n’hésite pas à préparer un coup d’éclat. Il emprunte aussi une petite imprimerie avec laquelle il confectionne des tracts incitant à la Résistance qu’il distribue avec Eusèbe. Le clan du refus est constitué. François part chez son oncle à Paris qui, lui, est collaborationniste. Quant sous la puissance de la pluie le sabotage de François fonctionne c’est le début de la répression allemande et de la prise de conscience d’une partie du village.

Un bon scénario, bien documenté et, avec une ligne claire, bien mis en images par Ers. Encore une fois, les petits sont des grands dans cette histoire qui finit pour le premier tome à la rencontre Pétain-Hitler à Montoire, un tournant pour la Résistance. L’album se termine par un cahier « Pour en savoir plus » sur les témoignages d’enfants, la situation en 1940, les débuts de la Résistance. Une œuvre à la fois romanesque, d’aventures sur fond d’Histoire bien réelle et pédagogique.

Les Enfants de la Résistance, Tome 1, Premières actions, Le Lombard, 10,60 €

Premières actions