Croisade T7, le maître des sables dicte ses conditions

C’est le tome sept d’une saga qui s’est imposée par son originalité, sa thématique des Croisades revisitée par Jean Dufaux et bien sûr par le dessin envoûtant de Philippe Xavier. On retrouve Gauthier de Flandre pour une mission périlleuse si il veut mettre un terme aux manigances de la secte des flagellants.

CroisadeGauthier est à Saint-Jean d’Acre avec sa sœur. Le comte de Jaffa, défiguré, a pour objectif de reprendre Hiérus Halem en y important un fanatique porteur d’une maladie mortelle. Au passage la sœur de Gauthier lui trouve du charme.Gauthier part pour la ville sainte alors qu’une caravane sarrasine a été décimée par des Chrétiens violant la trêve. Gauthier risque d’y laisser sa tête. Il la sauve et retrouve celle qu’il a aimée, Syria, devenue la maîtresse du sultan. Il finira par arriver au monastère où sont les flagellants à qui il annonce que le Quad’dj se cache parmi eux. Syria est enlevé et le miroir de vérité retourne au mufti d’Alkar.

Ce qui est certain avec Croisade c’est qu’il faut bien avoir en tête les chapitres précédents. Au risque parfois de non de se perdre mais de s’interroger. Jean Dufaux raconte des histoires très riches aux nombreux personnages tous importants. Il le fait bien mais tout s’enchaîne dans cette Croisade où les femmes mènent souvent la danse. Philippe Xavier les dessine si bien.

Croisade, Tome 7, Le Maître des sables, Le Lombard, 14,45 €

Dédicace de Philippe Xavier
Un dessin original de Philippe Xavier