Les Ailes du singe T3, Capone, un gros poisson

Un sacré retard à l’allumage pour parler de ce tome 3 des Ailes du Singe, Chicago. Un oubli, une parenthèse involontaire, une pile qui se cachait, mais on se rattrape car Étienne Willem passé depuis aux Artilleuses dont nous allons parler a signé une belle aventure mouvementée de son pilote préféré. Un dérangé du manche à balai le garçon et imbibé au Z-03, produit chinois et maléfique. Howard Hugues est dans le coup, Betty aussi sans oublier un tigre bodybuildé et un Capone aquatique. De quoi faire des dégâts dans cette uchronie animalière bien connue et sympathique.

Les Ailes du Singe

Hugues aimerait bien que Betty lui dise où est passé Harry mais elle voudrait qu’il lui parle du Z-03. En fait le macaque transporte en avion des chargements d’alcool pour Capone, prohibition oblige. Mais son patron aimerait le voir Harry Faulkner accompagné de son mécano Lumpy. Scarface est un gros poisson pour le FBI mais aussi dans tous les sens du terme. Capone veut que Harry mette son comptable au frais. En réalité Capone a passé un marché avec des Chinois tordus. Harry est toujours infecté par le Z-03 (lire l’album précédent). Et un énorme tigre, réceptacle volontaire au produit, veut le récupérer partout où il y en a. Combat façon super-héros entre les deux et dégats grandioses qui vont ouvrir de nouvelles perspectives à tout ce petit monde.

Les Ailes du Singe

Un polar sur fond de fantastique avec des références de personnages classiques du genre, le dessin de Willem qui fonctionne à merveille, on a toujours aimé la série. Des flingues, des traîtres, le Jade étrange qui fait un malheur, pas un temps mort. On est pris par l’histoire et la fougue du trait. Betty est superbe, un découpage multi cases et une fin que l’on souhaite provisoire. A voir.

Les Ailes du Singe, Tome 3, Chicago, Paquet, 14 €

Chicago